L'or et la soie

Publié le par FM




L'interdiction pour les hommes de se vêtir de soie

Selon 'Omar Ibn Al Khattàb (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Ne vous habillez pas de soie, car celui qui la porte dans ce bas-monde ne la portera pas dans l'autre". (al-Boukhâri, Mouslim)


Toujours selon lui: "J'ai entendu dire le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم): "Seul porte la soie celui qui n'y a pas droit dans l'autre monde"".


Selon Anas (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Celui qui porte la soie en ce bas-monde ne la portera pas dans l'autre". (al-Boukhâri, Mouslim)


Selon Abou Musa Al Ash'ari (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Le port de la soie et de l'or a été interdit aux hommes de ma nation et permis à ses femmes". (Ahmad, An-Nasâi, At-Tirmidhi qui dit authentique, Abou Dawud, Al-Hakim et l'a classé Sahih, At-Tabarani a rapporté que lui et Ibn Hazm l'ont classé Sahih)


'Ali ibn Abi Talib (رضي الله عنه), a dit que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a pris de la soie et l'a placé dans sa main droite et il a pris de l'or et l'a placé dans sa main gauche, puis il a dit: "En vérité, ces deux choses sont interdites aux hommes de ma nation [et permises pour ses femmes]". (Ahmad, Abou Dawud et An-Nasâi avec une bonne chaîne de narration, [Ibn Mâja])


Houdhayfa (رضي الله عنه) a dit: "Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) nous a interdit de boire dans les récipients d'or et d'argent et également d'y manger. Il nous a aussi interdit tout vêtement de soie et tout tapis de soie". (Al Boukhàri)


La permission aux hommes qui souffrent de démangeaisons de porter de la soie
Anas (رضي الله عنه) a dit: "Le Messager de Allâh (صلى الله عليه و سلم) a autorisé Az-zoubeyr (رضي الله عنه) et 'Abdurrahman Ibn 'Awf (رضي الله عنه) à se vêtir de soie parce qu'ils souffraient de démangeaisons». (al-Boukhâri, Mouslim)

 


La permission aux femmes de porter de la soie


'Ali ibn Abi Talib (رضي الله عنه), a dit que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a pris de la soie et l'a placé dans sa main droite et il a pris de l'or et l'a placé dans sa main gauche, puis il a dit: "En vérité, ces deux choses sont interdites aux hommes de ma nation [et permises pour ses femmes]". (Ahmad, Abou Dawud et An-Nasâi avec une bonne chaîne de narration, [Ibn Mâja])


Selon Abou Musa Al Ash'ari (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Le port de la soie et de l'or a été interdit aux hommes de ma nation et permis à ses femmes". (Ahmad, An-Nasâi, At-Tirmidhi qui dit authentique, Abou Dawud, Al-Hakim et l'a classé Sahih, At-Tabarani a rapporté que lui et Ibn Hazm l'ont classé Sahih)


'Amr ibn Shu'ayb d'après son père, qui rapporté de son grand-père qu'une femme est venue au prophète (صلى الله عليه و سلم) et elle avait sa fille avec elle et sur le bras de sa fille étaient deux bracelets d'or épais. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) lui a dit: "payez-vous la Zakat sur ceci (le bijou en or) ?"


Elle dit, "Non".

Alors il dit: "Vous plairait-il qu'Allâh mette deux bracelets de feu sur vous le Jour de la Résurrection ?!"


Donc elle les a enlevés et les a jetés devant le prophète (صلى الله عليه و سلم) et elle a dit: "Ils sont pour Allâh et Son messager". (Abou Dawud et An-Nasâi)



Ibn Bâz (رحمه الله) a dit: "Ainsi, le prophète (صلى الله عليه و سلم) a clarifié pour elle l'obligation de payer la Zakat sur les deux bracelets mentionnés et ne l'a pas réprimandée parce que sa fille les portait.

Ainsi, cela en prouve la permission et ils étaient cerclés et le hadith est Sahih et sa chaîne de transmission est bonne comme Al-Hafidh (Ibn Hajar) l'a dit dans Al-Bulugh".


D'après 'Aisha (raa) qui a dit: "Des bijoux ont été apportés au prophète (صلى الله عليه و سلم) du Najashi (le roi d'Abyssinie) qu'il a envoyé comme cadeau au prophète. Parmi ces bijoux était un anneau fait d'or qui contenait une pierre Abyssinienne. Le messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) l'a pris avec un bâton ou certains de ses doigts comme s'il le rejetait et ne l'aimait pas.

Alors il a appelé Oumama, la fille d'Abi Al-'As, qui était la fille de la fille du prophète, Zaynab et il a dit: "Porte cela, ô petite fille". (Abou Dawud avec une chaîne de transmission authentique)


Oum Salama (raa) portait des bracelets en or et elle a dit: "ô messager d'Allah, cela est-il considéré comme un trésor amassé (Kanz) ?"

Il dit: "si tu donnes sa Zakat, alors ce n'est pas un trésor". (Abou Dawud et Ad-Daraqoutni ont rapporté et Al-Hakim l'a classé authentique comme mentionné dans Bulugh ul-Maram)


Al-Bayhaqi dit lorsqu'il a mentionné quelques ahadith qui prouvent la permission de l'or et de la soie pour les femmes sans restriction, comme suit: "Ainsi, ces narrations et d'autres qui ont la même signification prouvent la permission pour les femmes de s'orner d'or et nous considérons comme preuve le fait qu'il y ait un consensus sur sa permission pour elles (les femmes) et que les rapports qui se rapportent à son interdiction ont été abrogés en ce qui concerne spécifiquement les femmes". (As-Sunan Al-Kubra 4/142)


An-Nawawi dit: "Il est permis pour les femmes de porter de la soie et de se parer d'argent et d'or selon le consensus, en raison des ahadith authentiques (à ce sujet)". (Al-Majmou' 4/442)


Il dit aussi: "Les musulmans ont unanimement reconnu qu'il est permis pour les femmes de porter les divers types de bijoux qui sont faits d'argent et d'or, comme les chaînes, les bagues, les bracelets, les bracelets de cheville, les boucles d'oreille, les colliers, et tout ce qui est porté au cou et à d'autres endroits et tout ce que les femmes sont habituées à porter et il n'y a aucune différence concernant tout cela". (Al-Majmou' 6/40)


Il dit aussi: "Les musulmans ont unanimement été d'accord sur la permission des anneaux en or pour les femmes". (Charh Sahih Mouslim)


Ibn Hajar (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dit dans l'explication du hadith dans lequel Al-Bara a dit: "Le prophète (صلى الله عليه و سلم) nous a interdits sept choses. Il a interdit l'anneau en or ... ". Ibn Hajar a dit: "L'interdiction du prophète (صلى الله عليه و سلم) quant aux anneaux en or ou le port d'anneaux en or est spécifique aux hommes et non aux femmes. En effet, un consensus a été rapporté concernant sa permission pour les femmes". (Fath Al-Bâri 10/317)


Al-Jasas a dit: "les narrations rapportées concernant la permission de cela (l'or) pour les femmes, venues du prophète (صلى الله عليه و سلم) et des compagnons, sont plus évidentes et plus connues que les narrations qui l'interdisent. Aussi, ce qu'implique le verset (Az-Zukhruf/18) est clair quant à sa permission pour les femmes et certes, le port de bijoux par les femmes a été abondant depuis la génération du prophète (sallallahu ' alayhi wa sallam) et des compagnons jusqu'à notre époque, sans aucun rejet contre elles (les femmes). Et ceci ne doit pas être défié par les narrations qui sont ahad (rapporté par un petit nombre de gens)". (Tafsir 3/388)

 


Deux ahadith negligeables [chadh] car ils contre-disent de plus sûrs ainsi que le consensus


Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Celui qui aime entourer le cou de sa bien-aimée d'un anneau de feu, qu'il entoure son cou d'un anneau d'or; celui qui aime ceinturer la taille de sa bien-aimée d'une ceinture de feu, qu'il lui entoure la taille d'une ceinture en or; celui qui aime entourer le poignet de sa bien-aimée d'un cercle de feu, qu'il lui entoure le poignet d'un bracelet d'or. Quant à l'argent, utilisez-le, utilisez-le, utilisez-le". (Abou Dawoud et Ahmad. Ce hadith est considéré comme authentique)


Oum Salama, épouse du Prophète, qu'Allâh le bénisse et le salue, raconte: "J'ai porté des bijoux en or à mon cou. Quand le Prophète entra chez moi et me vit, il détourna le visage.


"Ne veux-tu par regarder ma parure? " demandai-je.


"Je ne veux point voir une parure pareille" répondit-il.


Je me débarrassai de la parure, il s'approcha alors de moi et on rapporte qu'il lui a dit: "Aucun mal ne serait fait à la femme qui fabrique des anneaux de papier et les colore avec du safran". (Ahmad et At-tabarani. Ce hadith est considéré comme bon)


D'après ces deux ahadith, Al-Albâni a interdit à la femme de porter de l'or circulaire.

 

 

Source : Risala.net

Publié dans Règles de vêtements

Commenter cet article