CIRCULATION

Publié le par FM

 

                                                                          

CIRCULATION

Même les petits délits ayant trait à la circulation (conduire sans permis de circulation, brûler un feu rouge ou un stop, excès de vitesse, etc.) ont pour conséquence des peines d'emprisonnement ou des amendes très élevées.

En cas d'accident, le conducteur responsable peut être condamné, selon la gravité de l'accident, à des peines d'emprisonnement relativement longues. Lors d'accidents graves, il est recommandé de ne pas utiliser le véhicule jusqu'à ce que la police arrive sur place.

Les étrangers sont mis en prison jusqu'au moment où les responsabilités sont déterminées. Les conditions d'incarcération sont dures.

En cas de mort d'homme à la suite d'un accident de voiture, il faut, en outre, verser ce qu'on appelle "le prix du sang" qui est une condition "sine qua non" de la libération de l'étranger. Une assurance responsabilité civile n'est pas obligatoire, mais indispensable.

La conclusion d'une assurance casco et d'une assurance "protection juridique" est en outre vivement recommandée.


La pénétration des sites religieux de La Mecque et de Médine est sanctionnée de la prison pour les non-musulmans. La plus grande prudence est donc de rigueur à proximité de ces villes saintes: on y est en effet livré à soi-même et aux signalisations en arabe auxquelles on ne peut trop se fier. Parfois, les policiers laissent passer, alors qu'ils ne le devraient pas.



Loisirs, vie sociale



Les occasions de se distraire sont rares. On prendra avec soi une bonne réserve de livres, qui seront soumis à la censure lors de l'arrivée. Dans les principales villes, on peut se procurer de la lecture en anglais, français, allemand ou italien.

Les revues et journaux européens (Time, Newsweek, Der Spiegel, Epoca, etc.) arrivent avec du retard et sont censurés. L’absence de dancings, cinémas, clubs, concerts, musées, etc., l'exclusion des femmes de la vie publique, exercent inévitablement une grande influence sur la vie de société des Européens et lui donnent une certaine monotonie. Des ambassades projettent parfois des films ou organisent des rencontres (concerts, conférences).

 



Photographie, films


On peut obtenir des films et des caméras; les articles japonais sont très nombreux. On ne devrait prendre des photographies dans les localités que si l'on est accompagné de gens du pays et, surtout, éviter de se faire remarquer. Il est interdit de photographier des bâtiments et installations publics (aéroports, bases militaires, mosquées, palais, etc.). Il ne faut jamais photographier des personnes qui prient ou des femmes.



Situation de la femme


Les femmes arabes ne participent pas à la vie publique. La femme arabe est toujours voilée en public. Elle ne peut pas obtenir de permis de conduire.

Les étrangères sont assujetties aux lois tout comme les femmes du pays.

Bien que l'Islam ne parle pas de la différence hiérarchique mais de la différence des rôles qu'ont à remplir les hommes et les femmes, dans la pratique c'est bien différent.

La séparation des sexes est omniprésente (écoles, bâtiments publics, restaurants, clubs sportifs, etc.) et l'esprit des Saoudiens en est imprégné.

7 % des femmes exercent une activité lucrative; cette dernière est autorisée uniquement lorsqu'elle ne comporte pas de contact avec les hommes (exception: les infirmières). Etant exclues des manifestations publiques, les femmes sont confinées à la maison.


Durant la guerre du Golfe, la présence massive des forces alliées - avec leur influence occidentale - ont encore renforcé la position défensive des milieux religieux. La plus grande prudence est conseillée si l'on sort le soir, surtout dans les centres commerciaux.





Activités politiques et syndicales


L'exercice de toute activité politique ou syndicale est interdit, tout comme d'ailleurs les actions politiques contre l'Etat saoudien ou contre d'autres Etats islamiques. Il est interdit d'importer des livres et des revues exprimant des tendances anti-arabes ou pro-iraniennes.

 

 

 

Publié dans En Arabie Saoudite

Commenter cet article