JUSTICE

Publié le par FM

JUSTICE


Les sources du droit saoudien et de la jurisprudence se fondent sur le Coran, sur la "sounna" (recueils des dits et faits du prophète Mohemmed ( Aleihi salat wa salem) ), ainsi que sur le "ijtihad" (application de la loi).

Ces trois sources "divines" dictent le comportement et la justice (shari'a) des hommes. Les cours de justice (shari'a courts) sont classées selon qu'elles relèvent des matières civiles ou criminelles.

Nombreux sont les délits entraînant des peines lourdes (décapitation pour affaires de drogue ou de sabotage). Il est recommandé, en cas de litige, de prendre immédiatement un avocat (très onéreux) et de renseigner l'Ambassade de Suisse sur l'affaire (voir aussi sous Transports publics, voiture privée).

Une personne se trouvant en détention préventive n'a, par exemple, pas le droit d'avoir un défenseur car, d'après la coutume, le droit et ses interprétations sont définitivement consignés dans le Coran.

Les infractions au code de la route sont sanctionnées par une justice et une gamme de contraventions sans complaisance.


Publié dans En Arabie Saoudite

Commenter cet article