Il abandonné la prière pendant qu’il était à l’université

Publié le par FM


 Un jeune homme sain et musulman priait avant d’entrer à l’université, puis il a abandonné la prière pendant cette époque – c’est à dire quatre ans – puis il s’est repenti et est retourné à la prière après avoir été diplômé de l’université. Quelle est la règle concernant les quatre années pendant lesquelles il a abandonné la prière, sachant qu’il ne démentait son caractère obligatoire? Doit-il rattraper les prières qu’il a manqué ou le repentir suffit-il?


L’opinion correcte des savants – comme nous le savons – est que celui qui abandonne la prière délibérément, n’a pas à rattraper ce qu’il a manqué, d’après les paroles d’Allah, le Très Haut: “car la Salat demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés” (An-Nissa' 4: 103).



Allah, Glorifié a dit que la prière obligatoire est due à des heures fixes et ces heures ont été clarifiées au Prophète (salallahou ‘aleyhi wa salam) par Jibril, sur lui la paix, pendant la nuit de Al-Mi'raj [Al-Mi'raj: L’ascension du Prophète aux sept cieux] et le Prophète (salallahou ‘aleyhi wa salam) a établi leur heure pour sa communauté, par l’acte et la parole. Donc, il n’est pas permis d’avancer la prière avant son heure, ni de la retarder, et elle n’est pas correcte si faite dans ces conditions. Et parce que l’opinion correcte des savants, à notre avis, est que celui qui abandonne la prière est un mécréant, puis s’il se repent, il n’y a pas besoin de rattraper les actes d’adoration manqués pendant les jours de mécréance. Et s’il est sincère dans son repentir, alors il lui est préférable de faire du bien et de faire de nombreux actes pieux et prières surérogatoires. Ceci est soutenu par ce que l’on comprend des paroles du Prophète (salallahou ‘aleyhi wa salam): “Quiconque a dormi pendant l’heure de la prière ou l’a oubliée, il doit la rattraper dès qu’il s’en souvient, et il n’y a pas d’expiation autre que ceci ” (Al-Bukhari no. 597 et Muslim no. 684).

 

Ce que l’on comprend de cela est que celui qui abandonne intentionnellement la prière ne tombe pas dans ces catégories, donc il n’est pas correct de le comparer celui qui délaisse intentionnellement la prière avec le dormeur ou celui qui l’oublie, parce que celui qui la délaisse intentionnellement n’est pas excusé et Allah n’a pas fait pour lui un autre moment pendant lequel il peut rattraper celles qu’il a loupé, alors que le dormeur et celui qui oublie sont excusés, et Allah a fait pour eux un moment où il peut les rattraper.



Et par Allah on atteint le succès. Et paix et bénédictions sur le Prophète Muhammad, sur sa famille et ses compagnons.



Le comité permanent


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article