Les anges qui reprennent l'âme

Publié le par FM

L'ange de la mort

{Dis: "L'Ange de la mort qui est chargé de vous, vous fera mourir. Ensuite, vous serez ramenés vers Votre Seigneur".} (32/11)



Ses seconds

{Et lorsque la mort atteint l'un de vous, Nos messagers (les Anges) enlèvent son âme sans aucune négligence.} (6/61)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Au moment où un serviteur musulman est sur le point de quitter ce bas-monde pour entrer dans l'Au-delà,

des Anges aux visages blancs comme le soleil un jour d'été, descendent avec un linceul et de baumes du Paradis.

Ils s'installent à son chevet et attendent l'arrivée de l'Ange de la mort. Quand celui-ci arrive, il se met près de la tête de l'agonisant et dit: "O âme pure, sors pour rejoindre le pardon et la bénédiction d'Allâh".

Au moment de la mort, des Anges se rendent auprès du Croyant pour lui annoncer son accès au Paradis".

 



L'âme sera retirée en douceur pour le croyant, et violemment pour l'infidèle

Allâh a dit: {Ceux qui disent: Notre Seigneur est Allah, et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux au moment de la mort: N'ayez crainte et ne soyez pas affligés ; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis.} (41/30)

{Par ceux qui arrachent violemment ! Et par ceux qui recueillent avec douceur !} (79/1-2)

{Ceux à qui les Anges ôtent la vie, alors qu'ils sont injustes envers eux-mêmes, se soumettront humiliés, (et diront): "Nous ne faisions pas de mal!" - "Mais, en fait, Allâh sait bien ce que vous faisiez".} (16/28)

{Ceux dont les Anges reprennent l'âme - alors qu'ils sont bons - [les Anges leur] disent: "Paix sur vous! Entrez au Paradis, pour ce que vous faisiez".} (16/32)



Al-Bara ibn Azib (رضي الله عنه) a dit: "Nous sortîmes avec le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) pour accompagner la dépouille mortelle d'un homme issu des Ansar à sa dernière demeure.

Nous arrivâmes à la tombe avant qu'elle ne fût complètement creusée et nous nous installâmes avec le Messager (صلى الله عليه و سلم) autour de la tombe, dans un silence tel qu'on dirait que des oiseaux perchaient sur nos têtes.

En ce moment, le Prophète tenait un bout de bois et perçait le sol avec.

Et puis il éleva sa tête et dit: "implorez la protection d'Allâh contre le châtiment infligé dans la tombe" (il le dit trois fois ou deux)


Puis il poursuivit: "quand un fidèle serviteur quitte ce monde pour l'Au-delà, il lui vient depuis le ciel des anges blancs dont le visage est aussi radieux que le soleil.

Ils s'installeront à vue d'œil de lui et seront munis de linceuls et du parfum paradisiaques.

C'est alors que l'ange de la mort viendra s'asseoir près de sa tête et lui dira: ô bonne âme ! Sors pour jouir du pardon et de la miséricorde divine.

Elle sortira en coulant comme une goutte d'eau qui échappe de la bouche d'un outre.

Quand l'ange de la mort recevra l'âme, les autres anges s'en saisiront tout de suite et la mettront dans le linceul et la baigneront dans le parfum et elle en recevra la meilleure odeur de musc sur terre.

Les anges remonteront porteurs de cette âme, et chaque fois qu'ils passeront auprès d'un groupe d'ange, ceux-ci diront: "quelle est cette bonne âme ?"


- Ils répondront: c'est celle d'Un tel fis d'Un tel en employant les meilleurs noms que le défunt avait dans sa vie d'ici-bas. Arrivés au ciel le plus bas, on en sollicitera l'ouverture qui sera obtenue sitôt demandée.

Au niveau de chaque ciel l'âme sera accueillie par les meilleurs et accompagnée jusqu'au ciel suivant; et ce jusqu'à son arrivée au septième ciel.

C'est alors qu'Allâh dira: "Placez les écritures concernant mon serviteur dans les plus hautes sphères du septième ciel. Puis ramenez-le à la terre puisque c'est à partir d'elle que j'ai créé mes serviteurs et c'est en elle que je les retournerai et c'est à partir d'elle que Je les ressusciterai. Et puis son âme sera ramenée à son corps". (Abou Dawoud n°4753, Ahmad n°18063, jugé authentique par al-Albani dans Sahih al-Djami n°1676)



La personne sur lequel se sont disputés les anges de la miséricorde et ceux du châtiment

Selon Abou Sa'id Al Khoudri (رضي الله عنه), Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Parmi ceux qui vivaient avant vous il y avait un homme qui avait tué quatre vingt dix neuf personnes. Il demanda quel était le plus grand savant de la terre.

On lui désigna un moine. Il alla le trouver et lui dit qu'il avait tué quatre vingt dix neuf personnes.

Est-ce qu'il restait quelque possibilité de se repentir ?"


Le moine dit aussitôt: "Non".


Il le tua sur le coup et compléta ainsi à cent le nombre de ses victimes. Puis il demanda quel était l'homme le plus savant de la terre.

On lui en désigna un. Il lui dit: "J'ai tué cent personnes.

Ai-je encore quelque possibilité de me repentir ?"


Il Lui dit: "Oui et qu'est ce qui suppose à ton retour à Allâh ? Va à tel pays. Là vivent des gens qui ne font qu'adorer Allâh exalté. Adore Allâh avec eux et ne te retourne plus à ton pays car c'est une terre de mal".


Il se mit donc en marche et lorsqu'il fut à la moitié du chemin il fut atteint par la mort.

Les Anges de la miséricorde (ceux qui accueillent les mourant agréés par Allâh) se disputèrent à son sujet avec les Anges des tourments.


Les Anges de la miséricorde dirent: "Il est venu plein de repentir désirant de tout son cœur retourner à Allâh".


Les Anges des tourments dirent: "Il n'a jamais fait de bien dans sa vie".


C'est alors qu'un Ange vint à eux sous une apparence humaine. Ils le prirent comme arbitre. Il leur dit: "Mesurez la distance qui le sépare de la terre du mal et celle qui le sépare de la terre du bien. Destinez le ensuite à celle dont il est le plus proche".


Ils mesurèrent et trouvèrent qu'il était plus près de la terre qu'il voulait rejoindre et ce furent les Anges de la miséricorde qui lui retirèrent son âme". (al-Boukhâri, Mouslim)

Dans une autre version: "La cité vertueuse était plus proche d'une seule palme et c'est pourquoi il fut compté de ses habitants".



Dans une troisième version: "Allâh exalté inspira à la terre du mal de s'éloigner et celle du bien de se rapprocher.

Puis Il dit: "Mesurez la distance qui les sépare". Ils trouvèrent qu'il était plus proche d'une palme de la cité du bien. Aussi fut-il absout de ses péchés".

 

 

 

 

Source : Risala.net

Publié dans Croire aux Anges

Commenter cet article