- L'enterrement -

Publié le par FM

Les mérites d'assister à l'enterrement de son frère

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Celui qui assiste aux funérailles de quelqu'un jusqu'à ce qu'on prie sur lui, a une montagne de récompenses et celui qui reste jusqu'à son enterrement en a deux". (Al-Boukhâri, Mouslim)


Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Celui qui accompagne le cortège funèbre d'un musulman, poussé par sa foi et son désir de la récompense d'Allâh, et qui reste avec lui jusqu'à ce qu'on prie sur lui et jusqu'à la fin de son inhumation, retourne avec deux masses de récompenses, chaque masse égale au mont Ouhoud. Celui qui participe à la prière et retourne avant son inhumation, revient avec une seule masse de récompenses". (Al-Boukhâri)

 


Cas où il n'y a que des personnes de l'autre sexe pour enterrer le mort


Selon mahkoûm (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Si la femme meurt parmi les hommes sans qu'il n'y ait de femmes avec elle, ou que l'homme meurt parmi les femmes sans qu'il n'y ait d'homme avec lui, alors ils font les ablutions pulvérales [At-Tayammoum] car ils sont comparables à celui qui ne trouve pas d'eau". (abou Dâwoud, al-Bayhaqi)

 


Cas où on ne trouve qu'une partie du corps


Ach-Châfi'i (رحمه الله) a dit: "Il m'est parvenu que des personnes n'ont trouvé du corps qu'une main qu'ils ont reconnu par la bague, ils l'ont lavé et prié sur lui alors qu'il y avait des compagnons parmi eux".


Ahmad (رحمه الله) a dit: "Abou Ayyoub a prié sur une jambe, et 'Omar a prié sur des os".
Ibn Hazm (رحمه الله) a dit: "En priant sur la partie du corps, on prend pour intention de prier sur tout le corps ainsi que sur l'âme".


Quant à Abou Hanîfa et Mâlik, ils ont dit que l'ont ne prie sur une partie du corps si l'on trouve plus de la moitié de celui-ci, sinon ont s'en abstient.

 


Le premier enterrement d'un homme


Allâh a dit: {Et raconte-leur en toute vérité l'histoire des deux fils d'Adam. [...] Puis Allâh envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère. Il dit: "Malheur à moi! Suis-je incapable d'être, comme ce corbeau, à même d'ensevelir le cadavre de mon frère?" Il devint alors du nombre de ceux que ronge le remords.} (5/27-31)

 

 

 


Source : du site Risala.net

Publié dans La tombe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article