- La ‘Awra de la femme - Devant les hommes étrangers -

Publié le par FM

 

Allah  a dit

Traduction relative et approchée :

"Et dis aux croyantes de baisser de leur regard, d’être chastes et de ne dévoiler de leur parure que ce qui peut en apparaître et qu’elles rabattent leur voiles sur leur poitrines"  S24 V31

 

 

Cheikh Mouhammad al Amine ach-Chinqiti dit : 

« [...] Les paroles des Salafs se résument à trois définitions :

*** Ceci désigne le vêtement extérieur. Ibn Jarir Tabari rapporte : 

‘Abdoullâh (ibn Mas‘oud) a dit : « …ce qui peut en apparaître : Le vêtement » 

‘Abdoullâh (ibn Mas‘oud) a dit : « …ce qui peut en apparaître : Le vêtement » 

 

 

*** Ceci désigne ce par quoi la femme s’embellit comme le henné ou le khôl.

*** Ceci désigne certaines parties de la femme : le visage et les mains ».

Ibn Mas‘oud a dit :« Par Allah qui est la seule vraie divinité, il n’y a pas une sourate du livre d’Allah sans que je ne saches où elle a été révélée, et il n’y a pas un verset du livre d’Allah qui fut révélé sans que je ne saches pour qui il fut révélé.

Et si je connaissais une personne connaissant mieux le livre d’Allah que moi, et chez qui on puisse aller en monture, j’aurais pris ma monture pour aller vers elle ».

 

 

Abou al Ahwas a dit :« Nous étions chez Abou Moussa avec un groupe de compagnons de ‘Abdoullâh et ils étudiaient le Coran.

Alors ‘Abdoullâh (ibn Mas‘oud) se leva et abou Mas‘oud (‘Oqba ibn ‘Amr) dit : Je ne connais pas une personne laissée après le Prophète aussi savante de ce qu’Allah a révélé que celui qui est debout.

Alors abou Moussa dit : et bien, si tu dis cela effectivement il était présent lorsque nous étions absents et on lui donnait l’autorisation (d’entrer) lorsqu’on nous la refusait ».

 

La femme, en regard des hommes étrangers, se devra d’avoir pour parure : « al Jilbab ». 

  

 

 

 

Source : al.baida.online.fr

Commenter cet article