- Les attributs des lettres - صفات الحروف -

Publié le par FM

On appelle attributs d'une lettre l'état de cette lettre quand on la prononce. C'est une des leçons les plus difficiles à comprendre et à appliquer.

On peut tirer 3 grands interêts à apprendre ces attributs:


- Cela permet de faire la distinction entre plusieurs lettres qui sortent du même point de sortie [Makhraj].


- Cela permet de faire la difference entre les lettres faibles [Mouraqqaqa] et les lettres fortes [Moufakhkhama]. Cela sera utile lorsqu'on appliquera la règle des "assimilations"


- Cela permet de perfectionner notre prononciation.

 

Il existe deux sortes d'attributs

Les attributs qui ont des opposés

Chaque lettre de l'alphabet se caractèrise par ces 5 attributs.

 [Al-Hams] - الهمس

Les lettres du Hams sont les suivantes: ف , ح , ث , ه , ش , خ , ص , س ك , ت

Les lettres du Hams ont le souffle qui continue à sortir après que la lettre soit prononcée.

[Al-JaHr] - الجهر

Les lettres du JaHr sont toutes les autres lettres.
Le souffle s'arrête de sortir après que la lettre soit prononcée.

[Al-Chidda] - الشدة

Les lettres du Chidda sont les suivantes: أ, ج, د, ق, ط, ب ك, ت

Dans ces lettres, le son s'arrête car il s'appuie sur un son Makhraj.

[At-tawassouT] - التوسط

Les lettres concérnées sont: ل, ن, ع, م, ر

C'est une catégorie entre Chidda et Rakhâwa. Le son ne s'arrête pas clairement mais il ne continue pas trop.

[Ar-Rakhâwa] - الرخاوة

Les lettres concernées sont toutes les lettres restantes.
Le son de la lettre continue.

[Al-Isti'la]

C'est l'équivalent de l'emphase [At-tafkhîm], la langue s'éloigne du palais. On remplit la bouche en prononçat les lettres suivantes: خ, ص, ض, ف, ط, ق, ظ

Il y a differents degrés de [tafkhîm], les premiers étant plus emphatiques que les suivants:


- Lorsque la lettre de l'Isti'la porte une fatha, et est suivie d'un Alif


- Lorsque la lettre de l'Isti'la porte une fatha, mais n'est pas suivie d'un Alif


- Lorsque la lettre de l'Isti'la porte une Damma


- Lorsque la lettre de l'Isti'la porte un soukoûn


- Lorsque la lettre de l'Isti'la porte une kasra

[Al-Istifâl] - الإستفال

Il s'agit de l'équivalent de [At-tarqîq], la langue est proche du palais.
Les lettres concérnées sont les restantes.

[Al-ITbâq] - الإطباق

La langue est collée au palais.
Les lettres concernées sont  ص, ض, ط,  ظ

[Al-Infitâh] - الإنفتاح

Il reste un intervalle entre la langue et le palais, ce ceci pour toutes les autres lettres restantes.

[Al-Idhlâq] - الإذلاق

Ceci concerne les lettres qui se prononcent du bout de la langue, ou du bout des lèvres, et qui sont: ف, رم, ن, ل, ب

Ces lettres se prononcent avec facilité et fluidité.

[Al-ISmât]

C'est une lourdeur qui affecte les lettres du ISmât de part leur prononciation ne s'appuyant pas sur le bout de la langue ou des lèvres.
Les lettres concérnées sont les restantes.

Les attributs qui n'ont pas d'opposé

Certaines lettres seulement sont caractèrisées par ces attributs.

[As-Safîr] - الصفير

C'est un son ajouté qui sort d'entre les lèvres. Les lettres du Safîr sont: ص, ز, س

[Al-Qalqala] - القلقلة

C'est un fort rebond de la lettre lorsqu'elle porte un soukoûn. Les lettres du Qalqala sont: ق, ط, ب, ج,د

Lorsque cette lettre est située au milieu d'un mot ou d'une phrase, on fera une petite Qalqala [Qalqala Soughra]. Lorsque cette lettre est située à la fin d'un verset et qu'on s'arrête dessus, on fera une grande Qalqala [Qalqala Koubra]. 

قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ

مِن شَرِّ مَا خَلَقَ

وَمِن شَرِّ غَاسِقٍ إِذَا وَقَبَ

وَمِن شَرِّ النَّفَّاثَاتِ فِي الْعُقَدِ

وَمِن شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ

[Al-Lîn] - اللين

La lettre est lue avec une certaine facilité. Les deux lettres concernées sont: و , ي 

الَّذِي أَطْعَمَهُم مِّن جُوعٍ وَآمَنَهُم مِّنْ خَوْفٍ

[Al-Inhirâf] - الإنحراف

En prononçant ces lettres, on a tendance à s'écarter de leur Makhraj pour déborder sur le Makhraj de la lettre suivante. Les deux lettres concernées sont: ر , ل

[At-takrîr] - التكري

C'est un remblement de la langue. Il se fait uniquement avec la lettre: ر

[At-tafachi] - التفشي

C'est une propagation ou une diffusion du souffle dans la bouche lors de la prononciation de la lettre: ش

[Al-IstiTâla] - الإستطالة

C'est une extension de la lettre Dad (ض) qui s'étend jusqu'à arriver au Makhraj de la lettre Lam (ل).

Poême récapitulatif d'Ibn Al-Jaziri:

صفيرها صاد و زاي سين

قلقلة: قطب جد, و اللين

واو و ياء سكنا, و انفتحا

قبلهما, و الإنحراف: صححا

في اللام و الرا, و بتكرير جعل

و للتفشي: الشين, ضاد: إستطا

Publié dans Tajwid

Commenter cet article