La femme peut elle se voiler le visage en état d'Ihram (hadj )

Publié le par FM

 

Il est interdit à la pèlerine de porter le niqab dit aussi bourqua. Mais il lui est permis de faire descendre sur son visage un foulard qu'elle porte sur sa tête. Si elle ne trouve rien d'autre que le niqab et si elle se trouve en présence de personnes étrangères à elles, il lui est permis d'utiliser le bourqou.



Abd Allah ibn Omar  a dit : « Un homme s'est levé et a dit : ô Messager d'Allah , quel est l'habit du pèlerin que vous nous recommandez ? »

Le prophète a dit : « Ne portez ni chemise ni pantalon, ni turban ni capuchon. Celui qui n'a pas de soulier, peut porter deux bottines à condition de les couper en dessous des chevilles. Ne portez rien qui soit éclaboussé par la safran ou wars (tinctoriaux). Que la femme ne porte ni niqab ni gants » (Al-Boukhari et Mouslim)

Quant à la permission de faire descendre sur le visage un voile autre que le niqab ou celui-ci en cas de crainte d'être découverte par des hommes étrangers, il a été rapporté de façon sûre que de grands Compagnons en ont dit ceci :


Aïcha  a dit : « Nous sortions en compagnie du Prophète après nous être mises en état de sacralisation pour le pèlerinage. Quand nous rencontrions des voyageurs nous nous couvrions le visage avec nos vêtements. »
(Abou Dawoud et Ibnou Madjah)





Cheikh Ibnou Baz  : a dit : « Il est défendu aux femmes en Ihram d'utiliser un tissu séparé pour le visage, tel que le voile, ou les gants pour les mains.

 Le Prophète a dit : « La femme en Ihram ne doit porter ni voile ni gants (Koffaz). » (Al-Boukhari)

 



Al-Koffaz consiste en un tissu filé de laine ou de coton pour la main. Cependant, les autres vêtements cousus tels que la chemise, le pantalon et les chaussettes sont autorisés pour les femmes.


Egalement, elle peut couvrir son visage avec l'écharpe de sa tête, si elle est près des hommes. Si l'écharpe de sa tête est attachée à son visage, il n'y a pas de mal.

Aicha rapporta que des caravanes d'hommes passaient à coté d'elles, pendant qu'elles étaient au hadj avec le Prophète , quand elles se trouvaient face à face avecles hommes, les femmens pendaient les écharpes de leurs tetes sur leurs visages et une fois les hommes éloignés, elles dévoilaient leurs visages. » (Abou Dawoud, Ibnou Madjah et Darakoutni)

(source : vérifications et explication de beaucoup de matières concernants le hadj, la 3omra et la ziyarah à la lumière du Coran et de la Sounnah aux éditions DAROUSSALAM)



Cheikh Ibn Salih Al 'Outhaymine : a dit : « Il n'a pas été rapporté que le Prophète avait interdit à la pèlerine de couvrir son visage.


Ce qu'il lui a interdit c'est le port du niqab puisque celui-ci est exclusivement fait pour le visage.


Or il y a une différence entre le port du niqab et la couverture du visage.
Cela étant, si une pèlerine se couvre le visage, nous disons que ce n'est pas grave, mais il est préférable qu'elle le laisse découvert sauf en présence d'hommes étrangers. Car elle doit leur cacher son visage »

 

 

 



(Source : Voir ach.charh al-mumti', 7/153)

Publié dans Jurisprudence (femme)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article