Soulager ses frères

Publié le par FM

Allâh Ta'âla dit : « Les croyants ne sont que des frères. »

Et dit pour les décrire : « ..durs envers les mécréants et compatissants entre eux. »

Le Prophète a dit : « Par rapport aux autres croyants, le croyant est comme la tête pour le corps ; il partage leurs douleurs, comme la tête le fait avec le reste du corps. » [Rapporté par l'imâm Ahmad].



Ibn Qayyîm al-Djawziyyah (Ra) a dit : « L'on peut consoler un croyant de différentes façons : par l'argent, par le prestige, par la présence physique, par un service, par les conseils, par des prières, par la demande de pardon et par le partage de la souffrance.

L'importance de la consolation se mesure à la force de la foi de son auteur. Car la consolation varie en force et en faiblesse en fonction de la foi qui l'inspire.

C'est pourquoi le Messager apportait la plus grande consolation à ses compagnons, et ceux-ci en bénéficiaient à la mesure de leur obéissance envers lui."

C'est à ce propos que nous mentionnons le récit suivant : Un jour où il faisait très froid, quelques-uns sont entrés chez Bichr al-Hâfî [le nu-pied] qui, venait de se déshabiller en tressaillant et ils lui ont demandé :

« Qu'est-ce c'est que ça, Ô Abû Nasr ? »

Il leur répondit : «Je viens de me rappeler les misérables et leur froid sans avoir aucun moyen de les consoler. C'est pourquoi, j'ai opté de les consoler en partageant [leur souffrance] du froid. » [Kitâb al-Fawâ'id, p.228]

 

 

 




Article tiré du site manhajulhaqq

Publié dans Bon comportement

Commenter cet article