Elle veut aller au Hajj mais n'a pas de Mahram

Publié le par FM

Je suis fille unique, je suis mariée et je n’ai que deux filles. Mon mari et moi vivons aux USA et tous nos amis et nos proches vivent au Moyen orient. Donc le seul mahram que j’ai c’est mon mari et il ne peut pas sortir des USA pour des raisons que je ne peux pas expliquer dans ce courrier. J’aimerais vraiment aller au Hajj insha-Allah puisque que j’en ai les moyens. Est-il Halal pour moi d’aller au Hajj avec un groupe organisé de pèlerins. Si la réponse est négative, comment pourrais-je accomplir ce pilier important de l’Islam alors que je n’ai pas de mahram?!
 
Une femme ne doit pas aller au Hajj à moins qu’elle en soit capable en ayant un Mahram qui puisse l’accompagner car c’est une condition pour qu’elle puisse aller au nécessaire Hajj.
Si ce n’est pas facile pour elle de trouver un Mahram pour aller au Hajj avec elle, alors selon la Shari’ah, elle ne peut pas le faire car en Islam il est interdit à une femme de voyager sans mahram.
 Donc le Hajj n’est pas obligatoire pour vous à moins que vous ne trouviez un mahram. Alors soyez patiente jusqu’à ce qu’Allah vous facilite de trouver un Mahram avec qui vous pourrez aller au hajj. Vous avez une excuse valable et il n’y a pas de péché pour vous en cela. Pour ce qui est d’y aller avec un groupe sans Mahram, cela n’est pas autorisé à cause du hadith rapporté par Ibn ‘Abbas (qu’Allah soit satisfait de lui) qui a dit : “Le Prophète (paix sur lui) a dit : « Une femme ne doit voyager qu’avec un Mahram et un homme n’entrera pas chez une femme à moins qu’un Mahram soit avec elle. » Un homme dit : « O Messager d’Allah, je veux sortir avec telle et telle armée et ma femme veut aller au hajj. » Il dit : « Va au Hajj avec elle.” (Rapporté par Al Boukhari).
 Les pèlerins avaient l’habitude d’aller de Médine en une caravane comme en groupe et pourtant le Prophète (paix sur lui) n’autorisait pas les femmes de voyager sans Mahram.
 
Et Allah est plus savant.
 
Attention: L'avis donné ci-dessus ne faisant pas l'unanimité des savants, je vous recopie ci-dessous le chapitre "La femme qui fait le pèlerinage" que vous pouvez trouver aux pages 247 à 249 du volume 2 de "Règles de la législation islamique éclairées par la tradition prophétique" de Sayid Sabiq
 



La femme qui fait le pèlerinage
La femme doit faire le Hajj, comme l'homme doit le faire, si elle remplit les conditions déjà citées, mais on stipule en plus que la femme doit 6tre accompagner de son mari ou d'un homme de parenté qui ne peut jamais l'épouser (Mahram).
D'après Ibn Abbâs (que Dieu les agrée): J'ai entendu le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) dire: «Un homme ne doit jamais être seul avec une femme, sauf si elle est accompagnée d'un homme proche qui ne peut jamais l'épouser, et la femme ne doit jamais voyager sans un «Mahram».»
Alors un homme s'est levé et a dit: «Oh, Messager de Dieu, ma femme est partie faire le Hajj, et je me suis enregistré pour faire tel ou tel raid, alors il lui a répondu: «Vas y faire le Hajj avec ta femme.» (Boukhari et Mouslim)
Yahya Ibn Abbad a dit : « Une femme des habitants de la ville d’El Ray a écrit à Ibrahim AI Nakh'y: «Je n’ai pas fait le Hajj, et J'ai assez d'argent, mais je n'ai pas de Mahram, alors Il lui a écrit: «Tu es de ceux qui n'ont pas la voie libre pour faire le Hajj.»
Abou Hanifa et ses compagnons, AI Hasan, AI Thawry, Ahmad et Ishâq voient que cette condition est nécessaire.
AI Hâfiz a dit: Chez les chafi’ites la condition de l'escorte d'un mari, d'un homme qui ne peut jamais épouser la femme, ou des femmes en qui on a confiance, est nécessaire. On a dit: «Une seule femme pour qui on fait confiance suffit.» Et on a dit encore, dans une version rapportée et corrigée dans «Al muhadhab»: «Elle voyage seule si la route est sans danger.»
Tout ceci est obligatoire pour faire le Hajj et la visite pieuse.
En outre dans «Subul El Salâm»: «Un comité d'Imams ont dit: La vieille peut voyager sans Mahram. »
Cependant, ceux qui permettent la femme de voyager sans mari ni Mahram, si elle est en bonne compagnie, ou si la route n'est pas dangereuse, le permettent parce que Boukhari a rapporté, d'après Abdi Ibn Hatim: «J'étais chez le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu), un homme est venu chez lui se plaindre de pauvreté, puis un autre homme est venu se plaindre de l'insécurité du chemin. Alors le prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «'Abdi, as tu vu AI Hayra (un village près de AI koufa)? «J'ai dit: je ne l'ai pas vu mais j'ai entendu parler.» Il dit: «Si tu vis longtemps, tu auras la chance de voir les palanquins partir en voyage de AI hayra et faire le tour de la Ka'ba, ne craignant rien sauf Dieu.»
De même les femmes du prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) ont fait le Hajj, quand 'Omar leur donna la permission à la dernière fois qu'il a fait le Hajj, et il a envoyé 'Uthmân Ibn 'Affân et 'AbdulRahmân Ibn 'Aouf pour les accompagner.
'Uthmân appelait: « Personne ne s'approche d'elles, ni les regarde. » Elles étaient dans les palanquins posés sur le dos des chamelles.
D'autre part si la femme contredit et fait le Hajj seule, sans mari ni Mahram pour l'accompagner, son pèlerinage sera accepté.
Dans «Subul AI Salâm»: Ibn Taymya a dit: «Le pèlerinage de la femme sera accepté sans l'escorte d'un Mahram, et s'il ne se trouve personne capable de l'accompagner.»
La conclusion: Si ceux qui ne sont pas obligés de faire le Hajj, étant incapables, pauvres, invalides, n'ayant pas la voie libre, ou la femme sans Mahram, veulent faire le Hajj (prennent la peine de faire le Hajj), leur pèlerinage sera accepté.
En plus il y a ceux qui font de bonnes actions de bonne foi, comme ceux qui font le Hajj sur pieds, et il y a ceux qui ont commis une faute comme celui qui cherche à gagner l'argent pour faire le Hajj par la mendicité, et la femme qui fait le Hajj sans Mahram.
Cependant il est accepté, parce que la capacité est complète, et si quelque chose de mauvais se passe, elle attaque le moyen et non pas le but voulu.
 
Dans «El Mughny»: Si celui qui est incapable prend la peine de faire le Hajj sans provisions ni monture, son pèlerinage sera valide.

Publié dans Jurisprudence (femme)

Commenter cet article