La miséricorde envers les animaux

Publié le par FM

Etre miséricordieux envers les animaux


Abou Horaira a rapporté que l’Envoyé d’Allah a dit : « Pendant qu'un homme marchait, il éprouva une soif très vive, il descendit dans un puits pour se désaltérer. En sortant, il trouva un chien haletant qui mâchait la terre de soif. L’homme se dit : « Cet animal souffre de la soif autant que j’en souffrais moi-même ».

Il redescendit dans le puits, remplit sa chaussure d’eau, la tint entre ses dents jusqu’à ce qu’il fut en dehors du puits et la donna au chien pour s’abreuver. Allah lui sut gré de son acte et lui accorda le pardon. l'Envoyé d’Allah, dirent les compagnons, aurons-nous une récompense [pour avoir été compatissant] envers les animaux ? Il y aura une récompense, répondit-il, pour le bien fait à tout être vivant ». [Rapporté par Al-Bokhari et Moslim]

Suivant une variante de Al-Bokhari : «Allah lui sut gré, le pardonna et le fit entrer au paradis ».

Suivant une autre variante rapportée par Al-Bokhari et Moslim : « Tandis qu’un chien, mourrant de soif, tournait autour d’un puits, une prostituée de Banou-Israel le vit, se déchaussa, remplit sa bottine d’eau et donna à boire au chien. Cet acte lui valut d’être pardonnée ».




Etre attentif et subvenir aux besoins des animaux


Ibn Omar a rapporté que l’Envoyé d’Allah a dit : « Une femme a été châtiée à cause d’une chatte qu’elle avait emprisonnée jusqu’à ce qu’elle mourut. Elle ne lui avait pas donné à manger ni à boire et ne l’avait pas laissée se nourrir des bestioles de la terre ». [Rapporté par Al-Bokhari et Moslim]

Abou Horaira a rapporté que l’Envoyé d’Allah a dit : « Lorsque vous voyagez dans une contrée fertile, lâchez les chameaux afin qu'ils prennent une part de cette terre, et lorsque vous voyagez dans une contrée déserte, accélérez votre marche, enfin quand vous faites halte la nuit, évitez de camper sur la route car c’est le gîte des insectes ou animaux venimeux et des bêtes féroces ». [Rapporté par Moslim]



Etre doux et ne pas torturer les animaux


Ibn Omar a rapporté qu’il passa un jour devant des adolescents de Qoraich qui avait emprisonné un oiseau, et pris comme cible, permettant à son propriétaire de garder pour lui chaque flèche qui manquait l’oiseau. Quand ils virent Ibn Omar, ils se dispersèrent. Il leur dit : « Qui a fait cela ? » Qu’Allah maudisse celui qui l’a fait ! Car l’Envoyé d’Allah a maudit quiconque prend un être [vivant] comme cible ». [Rapporté par Al-Bokhari et Moslim]

Ibn Abbas a rapporté que le Prophète passa près d’un âne cautérisé au visage. Il dit : « Qu’Allah maudisse celui qui a fait cela ». [Rapporté par Moslim]

Suivant une autre version de Moslim, l’Envoyé d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a interdit de frapper et de cautériser le visage.

Ibn Massoud a rapporté : « Nous étions en voyage avec l’Envoyé d’Allah quand il nous quitta pour un besoin quelconque. Nous vîmes un rouge-gorge avec ses deux petits que nous prîmes pendant l’absence de leur mère. Quand elle revint (ne trouvant pas ses petits) elle commença à survoler (le nid) et s’abaissa en déployant ses ailes.

Lorsque le Prophète revint, il s’écria : « Qui a donc affligé cet oiseau par la perte de son petit ? Rendez-lui ses petits ».

Puis il vit une fourmilière que nous avions brûlée,

il nous dit : « Qui a fait cela ? »

-C’est nous, répondîmes-nous.

-Il ne convient à personne, reprit-il, de châtier par le feu que le Seigneur du feu ». [Rapporté par Abou Daoud]

D’après Ibn Omar , le prophète a maudit quiconque mutilerait un animal. [Rapporté par Al-Bokhari]

Salim rapporte que Ibn Omar reprouvait les marques (de cautérisation) faites sur le visage des animaux et qu’il avait dit que le prophète avait interdit de frapper (les animaux au visage). [Rapporté par Al-Bokhari]



Ne pas insulter ni maudire les animaux


Zaid Ben Khaled Al-Johani a rapporté que l’Envoyé d’Allah a dit : « N’injuriez pas le coq, car il réveille pour la prière ». [Rapporté par Abou Daoud]

Imran Ben Al-Houssain a dit : « Alors que l’Envoyé d’Allah était en voyage, une femme des Ansars qui était montée sur une chamelle, ne pouvant la maîtriser, la maudit.

L’Envoyé d’Allah l’entendit, et lui dit : « décharge la chamelle de ce qu’elle porte, et laissez-la aller librement, car elle est maudite ».

Imran ajouta : « Je la vois encore marcher devant les gens sans que personne n’essaie de s’en emparer ». [Rapporté par Moslim]



Brigitte Bardot a déclaré à propos de l'immolation islamique: « Nous ne sommes plus au Moyen-آge (...) ces pratiques sont indignes d'un pays catholique ».

Ce qu’elle lui reproche :

-Un égorgement inacceptable à la fin du XX e siècle.

-Des méthodes d'abattage cruelles.

-Le fait de ne pas assommer ou anesthésier l'animal pour atténuer la douleur de l’égorgement.

-La fête de l'Aïd-el-Kébir relève d'une tradition barbare.




Malgré les moyens techniques dont on dispose à notre époque, malgré les dires de certains vétérinaires soutenant que l'animal souffre lors de l'égorgement, aucune machine ni personne n’est capable de l’affirmer, d’autant que le langage d’un animal nous est inconnu.

Le fait d’assommer ou d’anesthésier l'animal est censé réduire la douleur de l’égorgement, mais qui donc s’est déjà entretenu avec l’animal pour savoir son point de vue ? Où est l’animal qui a déposé une plainte contre l’égorgement et a donné son accord pour être assommer ou anesthésier, où est-il donc ?



Le Seul et Unique qui détient ce savoir ne peut être que le Créateur de toute chose, Allah. Comment, nous, êtres humains, pouvons-nous nous permettre d’affirmer des choses sans preuve et sans fondement !



Allah le Très-Haut dit : « Ne voyez-vous pas qu’Allah vous a assujetti ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Et Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés. Et parmi les gens, il y en a qui disputent à propos d’Allah, sans science, ni guidée, ni Livre éclairant. »[S31 v20]



Allah le Très-Haut dit aussi : « La vérité vient de ton Seigneur. »[S3 v60]



Chaddad Ben Aous a rapporté : « Il est deux choses que j’ai retenues de la bouche de l’Envoyé d’Allah . Il a dit : « Allah a prescrit la perfection en toute chose.

Lorsque vous tuez, faites-le avec perfection, et lorsque vous immolez, faites-le aussi avec perfection et que chacun d’entre vous aiguise sa lame et qu’il apaise la bête (destinée au sacrifice) ». [Rapporté par Moslim]



Selon Abdoullah Ibn Omar : « L’Envoyé d’Allah  a ordonné d'aiguiser les lames et de les cacher aux animaux. Et il a dit : « Quand l'un d'entre vous immole, qu'il s'y prépare ». [Rapporté par Ibn Majah]

 


'Omar abu ibrahim al-Franci

Source : editions assia.net

Publié dans Bon comportement

Commenter cet article