- La Nuisette -

Publié le par FM

 

 

 

La coupe très simple et la forme évasée permet d'utiliser un patron "taille unique", qui s'adapte à chacune grâce à un système de pinces; mais au besoin il est très facile de l'agrandir ou de le rétrécir, en rognant ou en ajoutant sur le pourtour un, deux ou trois centimètres, selon le cas.



Le modèle s'arrête au-dessus du genoux : libre à vous de la faire plus longue. Attention, le métrage sera alors lègèrement différent : à vos calculettes...

 -Patron de la nuisette -

 

Méthode pratique pour reproduire sur un grand papier le patron en respectant les dimensions :

- Commencez par le morceau "Devant", traçez d'abord la bas (33 cm) et le milieu devant (63 cm) en angle droit. Ensuite, à partir du haut du trait vertical du milieu, marquez un point perpendiculaire au bout d'une ligne de 24 cm, reliez ce point à l'autre bout du trait du bas de 33 cm pour faire le côté.

- Enfin, pour faire la partie haute, reprenez la ligne en pointillé de 24 cm, marquez un point à 12 cm, à partir de là tracez une autre ligne en pointillés de 18 cm. A partir de ce point, reliez à gauche pour rejoindre le côté du morceau, et reliez à droite pour rejoindre le milieu du morceau.

- Pour les morceau "Dos" et "Empiècement, c'est très facile : faites un doublon de votr emorceau "Devant", et coupez le à hauteur du trait en pointillés de 24 cm.

 

Fournitures :

Du papier à patron :si vous n'en avez pas, utilisez de la nappe en papier que vous repasserez au fer à vapeur pour qu'elle soit bien aplatie.


0.8 mètre de tissu en 140 cm de large.


1 m de ruban de satin de coloris assorti; au choix


plutôt large : exemple 2,5 cm


plutôt étroit: exemple 0.6 cm,


dans ce cas ajouter 4 petites fleurs de passementerie de même couleur, comme celles qu'on trouve sur les soutien-gorge. (Au besoin, récupérez-les sur un ancien soutien gorge !)


1 aiguille machine très fine (70/100)


du fil à coudre de couleur assortie, en polyester plutôt fin.
des épingles à tête bien fines


largeur en 140 cm taille "unique" 36 à 42


longueur aux genoux 0.80 m

 

largeur en 140 cm
taille "unique"
36 à 42
longueur aux genoux
0.80 m

Pour le tissu, il faut impérativement que l'étoffe soit souple, et très fine: pour le moins cher, utilisez de la doublure de nylon, on en trouve autour de 3 euros du mètre en 140, si vous voulez un peu plus "luxe", sélectionnez une mousseline qui sera bien vaporeuse, ou satinette brillante...

Côté coloris, vous êtes libres ! Unis, pastel ou coloris vif, imprimé tendre ou moderne, tout est possible... C'est juste une affaire de goût...

Pour les bretelles, utilisez du ruban satiné: c'est très joli et ça ne coûte pas très cher.

Les bretelles posées vers le centre du dos ne glisseront pas des épaules.

Les pinces ne sont pas obligatoires, mais apportent des améliorations intéressantes sur la poitrine, elles adaptent le vêtement à la morphologie de chacune, au dos elles évitent le baillement du tissu, surtout pour les "gabarits crevettes"!

 

Comment faire ?

- Reproduisez à l'échelle le patron.


- Repassez le tissu, pliez le comme sur le croquis de gauche.


- Posez le patron "devant" sur la partie gauche, en faisant coïncider le bord "milieu du devant" avec la pliure de gauche. Fixez avec des épingles fines.


- Posez le patron "dos" sur le bas de la partie droite, en faisant coïncider le bord "milieu dos" avec la pliure de droite. Fixez avec des épingles fines.


- Posez le patron de la partie "empiècement" au dessus de la partie "dos", en faisant coïncider le bord "milieu de l'empiècement" avec la pliure de droite. Fixez avec des épingles fines.


- Coupez chaque pièce à 1 cm du bord du patron. Ne coupez pas les pliures !
Otez le patron et le sépingles, repassez

 

- Posez le devant et le dos l'un sur l'autre, endroit contre endroit, piquez les côtés au point droit.


- Remettez sur l'endroit, côté devant face à vous, posez l'empiècement sur le haut du devant, endroit contre endroit, maintenez avec des épingles ou un faufilage, piquez au point droit. Lorsque la couture est finie, retournez l'empiècement vers l'intérieur du vêtement. Donnez un coup de fer à repasser pour bien aplatir


- Préparez ensuite l'ourlet du haut du dos : aplatissez au fer, fixez avec des épingles. De chaque côté du dos, continuez l'ourlet sur la partie devant, jusqu'à l'empiècement. Piquez l'ourlet en commençant par une des coutures de côté, mais ne vous limitez pas au dos : continuez votre couture sur le bord devant jusqu'à atteindre le début de l'empiècement, continuez la couture à 2 mm du bod du tissu pour bien maintenair l'empiècement aplati. Continuez ainsi jusqu'à l'autre côté de l'empiècement, puis reprenez l'ourlet qsur les quelques centimètres du côté du devant, puis sur la longueur du dos, jusqu'à retrouver le point de départ de l'ourlet. Faites chevaucher la couture sur un ou deux centimètres avant de couper le fil, pour éviter qu'elle ne se défasse.

 

- Faites l'ourlet du bas sur 1 cm de hauteur : aplatissez au fer, posez des épingles, piquez tout autour en une fois.


- Posez les bretelles : deux méthodes, bretelles étroites ou bretelles larges
Bretelles étroites, à la main: coupez votre mètre de ruban en deux morceaux de 50 centimètres. Faites un rempli pour éviter l'effilochage, et posez une extrémité de chaque ruban sur les pointes devant de la nuisette, ruban côté empiècement.

Enmême temps, côté devant, posez la fleur de passementerie qui est destinée à masquer le point d'attache de la bretelle. Posez les deux autres extrémité au dos, chacune de part et d'autre du milieu du dos, à 5 cm, de la même façon, ruban vers l'extérieur glissé sous la fleur de passementerie qui va masquer le point d'attache.


Bretelles larges, à la machine. Coupez votre mètre de ruban en deux morceaux de 50 cm chacun. Devant : faites un rempli du ruban en pointe, maintenez avec une épingle ou un faufilage. Posez le ruban pointe vers le bas, sur la pointe du devant de la nuisette, juste à l'endroit où la largeur du ruban est équivalente à la largeur de lapointe de la nuisette. Maintenez avec une épingle, piquez tout de suite en triangle.

 Pour cette opération de piquage, vous avez tout intérêt à manipuler la machine à la main, en utilisant le volant, afin de bien manoeuvrer l'ensemble, plutôt qu'avec la pédale, où la vitesse risquerait de faire des dégâts. Faites de même sur l'autre bretelle. Pour le dos, posez les bretelles de part eet d'autre du milieu du dos, environ 5 cm de chaque côté, faites un rempli plat pour éviter l'effilochage sur une petite longueur de 3 cm environ pour former une boucle de ruban, et piquez droit.

 

En principe, la nuisette est finie ! Mais on peut l'améliorer si nécessaire, avec d'une part des pinces poitrine très simples et d'autre part des pinces au dos pour ajuster le tissu qui baillerait, selon les morphologies.



- Sur la poitrine : l'idéal est de faire enfiler le vêtement par la personne à qui il est destiné, et de poser les épingles directement sur elle, de chaque côté (extérieur) de la poitrine, le début de la pince devant se trouver sur le morceau devant, à environ 3 cm de la couture des côtés.La pince moyenne fera un rempli de 2 cm environ, mais il faudra l'adapter en fonction de la poitrine de personne. Pour la fixer, il suffira de coudre à plat, à la main ou à la machine, au-dessus de la couture déjà existante qui fait le maitien du devant est de l'empiècement. Le reste de la pince n'est pas cousu, ça fait juste un pli creux. Cette méthode donne plus de souplesse au v^tement que ne le ferai une pince classique, cousue jusqu'au bout, et qu'il aurait fallu programmer dès le patronnage et réaliser avant de poser l'empiècement.


- Au dos : les pinces sont destinées à resserrer le vêtement pour celles qui ont le dos étroit, afin qu'il ne baille pas trop et que les bretelles ne tombent pas sur les épaules. Là aussi l'idéal est d'avoir le "mannequin" sous la main, et de poser les épingles en direct. De part et d'autre du milieu, et entre les deux bretelles, faire 1 pli ou 2 plis selon le resserement qu'on veut obtenir. Le fixer par une couture droite simple au-dessus de l'ourlet, à la main ou à la machine.

 

Voilà, cette fois c'est vraiment fini... Il n'y a plus qu'à donner un coup de fer, et l'emballer joliment pour l'offrir...

 

 


Publié dans Couture

Commenter cet article