- Les rites de la ’Umra -

Publié le par FM

Avant d’entrer en état de sacralisation (AL-IHRÂM)

1. - II est conseillé au pèlerin avant d’entrer dans l’état de sacralisation (AL-IHRÂM) de se laver (les ablutions majeures). Il est louable aussi de s’épiler les aisselles et le pubis, se couper les ongles, se tailler la moustache et de se parfumer.

2. Après avoir fait les ablutions majeures (AL-GOUSL), le pèlerin met autour de sa taille (AL-IZÂR) un pagne, et il se couvre le tronc avec (A-RIDÂ’) une houppelande. Il est souhaitable que (AL-IZÂR et A-RIDÂ’) soient de couleur blanche. Quant aux pied il est préférable de porter des sandales. Il est permis de porter l’habit de IHRÂM chez soi (dans son hôtel) avant d’arriver au MÎQÂT, comme le fit le prophète صلى الله عليه وسلم et ses compagnons.



Notons ici que le port de l’habit de IHRÂM ne signifie en aucun cas l’entrée en état de sacralisation.



3. Une fois les choses mentionnées ci-dessus accomplis le pèlerin prend l’autocar pour aller à MAKKA en passant par le MÎQÂT. Etant donné que notre point de départ est Médine, notre MÎQÂT sera DHÛL-HULAYFA connu sous le nom de BI’R ’ALI (ce MÎQÂT se situe à 12 km de Médine ).



Arrivée au MÎQÂT et la formulation de l’intention

Une fois arrivée au MÎQÂT le pèlerin descend de son autocar pour accomplir les choses suivantes :

4. II est souhaitable pour ceux dont le MÎQÂT est DHÛL-HULAYFA d’y accomplir une prière surérogatoire (car ils sont dans un endroit béni). Si le pèlerin arrive au MÎQÂTà l’heure du DHOHR, il accomplit cette prière ensuite il formule son intention, il aura ainsi fait la même chose que le prophète صلى الله عليه وسلم.

5. Une fois cette prière accomplie, et que le pèlerin décide d’entrer en état de sacralisation (IHRÂM), il se met debout en direction de la QIBLA en formulant l’intention suivante :

 

لبيك اللهم بعمرة

« LABAYKA ALLAHUMMA BI ’UMRA »


Ce qui signifie « Je réponds à ton appel, Ô Allah, par une ’Umra »



on peut ajouter à cette formule :

اللهم هذه عمرة لا رياء فيها ولا سمعة

« ALLAHUMMA HADHÎHÎ ’UMRATAN LÂ RIYÂ’A FÎHÂ WA LÂ SOUM’ATAN »


« Mon Seigneur, j’accours à Ton appel pour accomplir une OMRA »

(sans ostentation ni recherche de réputation)



II est permis pour celui qui craint qu’un empêchement quelconque le pousse à interrompre sa ’UMRA ou son HADJ d’ajouter à la formule précédente :



اللهم محلي حيث حبّستني
« ALLAHUMMA MAHILI HAYTOU HABASTANI »

« Mon Seigneur, je me désacraliserai là où Tu m’arrêteras »

 



Notons que l’intention réside dans le cœur, ainsi le pèlerin ne doit rien prononcer avec sa bouche.

6. Une fois installer dans son autocar le pèlerin commence à dire AL-TALBIYA à voix haute dont la formule est la suivante :



لبيك اللهم لبيك لبيك لا شريك لك لبيك إنّ الحمد والنّعمة لك والملك لا شريك لك
« LABAYKA ALLAHUMMA LABAYK, LABAYKA LA CHARIKA LAKA LABAYK, INA AL-HAMDA , WA NI’MATA, LAKA WAL-MOULK, LA CHARIKA LAK »


«Je réponds à Ton appel ô Allah ! Je réponds à Ton appel. Tu n’as point d’associé. La Louange et Le Bienfait t’appartiennent ; ainsi que La Loyauté, Tu n’as point d’associé

 


En effet le pèlerin doit dire la TALBIYA le long de sa route, il lui est permis de dire avec elle de temps à autre AL-TAHLIL c-à-d.



لا إلهَ إلا اللهُ

« LA ILAHA ILA ALLAH »


Qui veut dire « nul n’est digne d’adoration ci ce n’est ALLAH ».

Preuves :

Manassikou al-Hadji wa al-omra fi al-Kitab wa a-sunnati wa athari a-salaf "Cheikh Muhammad Nassardine Al Albani"

Manassikou al-Hadji wa al-omra wa al-Mashrour’ou fi a-ziyara "Cheikh Muhammad Ben Salah Al Othaymin"

A-tahqiqou wa al-idhahou li kathirin min massaili al-hadji wa al-omrati wa al-ziyara ’ala dhawi al-kitabi wa a sunna "Cheikh Abdel-Aziz Ben Abdou Allah Ben Baz"

Source : Sounna.com - Traduction réalisé par les frères de Roubaix.

Publié dans Le Pélerinage

Commenter cet article