- S -

Publié le par FM

 

 

 
 
 
 
Salat La prière islamique ou salât (صلاة [Salāt], prière; acte de dévotion) est l'un des cinq piliers de l'islam. Outre la prière à la demande ou surrogatoire (nâfilah), chaque musulman est tenu d'effectuer cinq prières quotidiennes obligatoires (faridah).

La prière doit s'effectuer en état de pureté: si ce n'est pas le cas, il faut pratiquer les ablutions.

La prière s'effectue tourné vers la Kaaba (située à la La Mecque, ville d'Arabie Saoudite); l'orant (le prieur) doit exprimer l'intention qui l'a conduit à la prière explicitement (niyah).

 
 
 Voici les cinq prières qui sont obligatoires pour tout musulman:

Sobh c'est la prière du matin qui a lieu à l'aube, avant le lever du soleil. Elle est souvent précédée par une prière surérogatoire appelée Fajr.

Dhur c'est la prière qui a lieu en début d'après-midi, mais avant que le soleil ait parcouru la moitié du chemin entre le zénith et le coucher.

Asr la prière a lieu dans la deuxième moitié de l'après-midi, mais avant que le soleil ne prenne une couleur orangée.

Maghrib cette prière a lieu peu après le coucher du soleil

Isha la prière a lieu durant la nuit noire, au moins une heure et demie après le coucher du soleil.

Le diable étant supposé être un adorateur de l'astre lumineux, les Musulmans sont interdits de prière lorsque le soleil se lève, lorsqu'il est au zénith et lorsqu'il se couche.

De nos jours les horaires des prières sont calculés à l'avance sur une longue période, souvent inscris sur un calendrier annuel. Dans les pays musulmans les fidèles sont appelés à la prière par l'Azzen (appel à la prière) lancé depuis la mosquée.
 
 
 
 Le saoum ou sawm (صَوم [Sawm], jeūne) désigne le jeûne pratiqué durant le mois de ramadan, quatrième pilier de l'islam. Ce jeûne est prescrit par le Coran, il consiste à s'abstenir de manger, de boire, de fumer et d'avoir des relations sexuelles depuis l'aube jusqu'au coucher du soleil :

Mangez et buvez jusqu'à ce que l'on puisse distinguer à l'aube un fil blanc d'un noir. Jeûnez, ensuite, jusqu'à la nuit. Le Coran (II; 185)

Le ramadan devrait être une période de recueillement et le jeûne une occasion de partager la situation des indigents.
Ce jeûne de jour accompagné de l'insomnie due aux repas nocturnes provoque un certain nombre de dysfonctionnements dans les pays musulmans. La fatigue du jeûne devient un prétexte à ne pas travailler, les cultures en souffrent et le prix des denrées alimentaires augmentent, les commerçants profitent au passage de cette situation.Le soir après la rupture du jeûne beaucoup se précipitent sur la nourriture, des repas de fête se prolongent toute la nuit et peuvent être l'occasion d'excès alimentaires, ce qui n'est pas loin d'être la négation même du jeûne.
 
 
 
 
 
 Sayyid sayid ou said (arabe: سَـيِّد [sayyid], seigneur, farsi : سـيد [seyyed], descendant du prophète; seigneur) est un titre honorifique souvent donné pour des musulmans de haut rang. Le mot signifie littéralement seigneur ou prince et est traditionnellement utilisé pour se référer à ceux qui se prétendent descendant de Mahomet par sa fille Fatima Zahra et son beau-fils Ali ibn Abi Talib. Les sayyids bénéficient d'une taxe spéciale, khums, levée par une loi de la charia chiite prévue pour prévenir les difficultés financières et maintenir leur dignité. Ils sont considérés comme des autorités spirituelles et sociales, notamment dans les sociétés musulmanes iranienne et indienne. Ce titre a aussi été utilisé dans sa forme non littérale pour des musulmans importants, tel que Moqtada al-Sadr en Irak.
 
 
 
Le soufisme (arabe : تصوف [tasawwuf]) est une doctrine et une pratique mystique de l'Islam qui apparut au VIIIe siècle de l'ère chrétienne et dès les premiers temps de l'avènement de l'islam et qui se fonde essentiellement sur le Coran et la sunna (tradition prophétique).

Ce mouvement serait le résultat de ce verset coranique tenu pour être un encouragement au dhikr, à la mystique : « Reste en la compagnie de ceux qui, matin et soir, invoquent leur Seigneur en désirant sa Face. » (Coran XVIII ; 28)

« L'Islam est la religion de l'unicité de Dieu, de l'amour et de la paix. Il symbolise l'effort permanent, le combat incessant pour l’excellence du comportement, et la sincérité du culte; le soufisme en est le cœur. C'est la voie de la connaissance de Dieu, et de la sérénité de l'âme. » (Sidi Hamza al Qâdiri al Boutchichi).

Ce courant ne va pas jusqu’à créer de véritables monastères, car le Coran récuse clairement la vie monastique. « Ils (les chrétiens) ont inventé la vie monastique – que Nous n’avions nullement prescrite – poussés par le désir de plaire à Dieu. » (Coran LVII ; 27)

 
 
Une sourate ou surate (سورة [sūrat], sourate; rangée de pierres; mur) est une unité du Coran formée d'un ensemble de versets. Le mot sourate est souvent traduit par «chapitre» par comparaison avec les chapitres de livres de la Bible.

Il y a en tout 114 sourates de longueurs inégales : la plus petite contient 3 versets et la plus longue 286.

Elles sont présentées dans un ordre de longueur sensiblement décroissante, qui ne respecte pas la chronologie de la Révélation faite par Allah à Mahomet (Muhammad). La toute première est cependant très courte. Appelée « L'Ouvrante », elle se présente comme une invocation et est récitée lors des prières canoniques.

En général, les premières sourates correspondent à la période de La Mecque, tandis que les autres relèvent de la période de Médine.

Parfois, des parties d'une même sourate ont été révélées à Mahomet (Muhammad) à des moments et des lieux différents. Différents islamologues ou orientalistes ont cependant reconstitué l'ordre probable de promulgation des sourates ou parties de sourates. De tels classements permettraient, selon certains auteurs, de faire apparaître les circonstances historiques de la prophétie et d'en éclairer l'interprétation.

La tradition musulmane a donné des titres aux sourates (par exemple, « Le Voyage nocturne », « La Lumière », « Les Femmes » ou « La Lune »), qui consistent en des mots extraits et ne donnent pas d'indication sur leur contenu.

L'usage savant favorise leur désignation par leur numéro en chiffres romains (de I à CXIV), suivi de celui de leurs versets en chiffres arabes.
 
 
 
 
La sunna est ce que la tradition musulmane rapporte des paroles, actes et préceptes de Mahomet.

Ces récits, appelés hadiths, sont au nombre de plusieurs (dizaines de) milliers qui ont fait l'objet de nombreuses compilations. Les sunnites se revendiquent de la sunna, ce que leur contestent les chiites.
 
 
L'islam sunnite ou sunnisme (سُنِّيّ sunnīy) est le principal courant religieux de l'islam. Les adeptes de la tradition sunnite sont dénommés sunnis ou sunnites.

Il est admis parmi les sunnites que le nom est dérivé du mot sunna qui représente la ligne de conduite de Mahomet. Une autre interprétation du nom est que cela est dérivé du mot « Sunni » qui signifie un chemin moyen se rapportant à l'idée que le sunnisme est un courant entre le chiisme et le kharidjisme.
 
 
 

Publié dans Glossaire Islamique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article