- W -

Publié le par FM

 

 

 

 

 

wudū : L'islam connaît deux types d'ablutions: les grandes ablutions (غُسْل [ġusl], lavage; grandes ablutions) et les petites ablutions (وُضوء [wudū'], ablution).

Les petites ablutions Le wudhû doit être pratiqué obligatoirement pour un musulman avant la prière, la circumambulation, ou tawaf, autour de la Kaaba. L'islam recommande également sa pratique avant de dormir, les grandes ablutions ou l'invocation d'Allah.

Les petites ablutions sont faites en pratiquant les actions suivantes :

 

  • se laver trois fois le visage, la bouche, le nez (ce qui se pratique en inspirant et expirant de l'eau)
  • se laver, également trois fois, les mains, jusqu'aux coudes
  • s'essuyer, mais une seule fois, la tête et les oreilles avec les doigts humides
  • se laver, à nouveau trois fois, les pieds jusqu'aux chevilles. Pour quelles soient valables, les ablutions doivent être effectuées avec l'intention de les pratiquer.

 

(NOTE : ces rites ne sont pas dans l'autre,ce n'est qu'un exemple)

Les grandes ablutions Le ghusl consiste en un lavage complet du corps. Il est notamment requis pour la femme en période de menstrues, au début du pèlerinage à La Mecque, après un rapport sexuel, avant de prononcer la shahada pour le nouveau converti. À sa mort, le musulman doit être entièrement lavé.
Les ablutions sèche Comme il arrive qu'il n'y ait pas d'eau dans le désert, le rite a prévu la possibilité de faire des «ablutions sèches» avec du sable (تَيَمُّم [tayammum], ablutions sèches).

 

 

wahda al-wujûd : Dans l'islam, la notion d'unicité de la création, wahda al-wujûd (وِحدَةُ الوُجُودِ [wahda al-wujūd]) est l'affirmation que la création est due entièrement à Dieu et à lui seul. Ceci s'oppose aux conceptions dualistes comme celles des zoroastriens pour qui la matière n'est pas l'œuvre de Dieu. Ahura Mazda (le « Seigneur de Sagesse ») a créé tout le bien. Tout ce qui est mauvais, dont la matière, procède d'Ahriman le mauvais double d'Ahura Mazda. Cette unicité de la création vient étayer l'unicité de Dieu qui est le dogme central de l'islam qui se proclame la religion du monothéisme strict.

 

wahdânîya Allah : L'affirmation de l'unicité de Dieu « wahdânîya Allah » ( وَحدَانِيَّةُ اللَّهِ [wahdānīya Allah] ) est le dogme central de l'islam qui se proclame la religion du monothéisme strict. L'affirmation de l'unicité de Dieu est la première obligation du musulman lorsqu'il prononce la formule de la profession de foi (shahada). A la différences du dualisme des zoroastriens où la divinité Ahura Mazda a un double maléfique Ahriman qui est responsable de la création de la matière. Allah est unique et est l'unique origine de la création (wahda al-wujûd). Les querelles théologiques byzantines sur la nature de Jésus: homme ou bien Dieu ou bien les deux à la fois, ont été un facteur de division du christianisme en églises rivales. La formulation du dogme trinitaire «Père / Fils / Saint-Esprit» a donné lieu, dans les premiers siècles de l'Église, à de longs débats centrés sur l'arianisme et tranché lors du concile de Nicée (325). Le Fils étant Jésus, il est Dieu et homme pour la majorité de chrétiens, Dieu seulement pour les monophysites. Le dogme trinitaire est considéré par le Coran comme du polythéisme et en conséquence, les chrétiens comme des associateurs.

 

 

Wujûb : caractère obligatoire d'une chose.

 

 

 

Publié dans Glossaire Islamique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article