Ayaat 285-286 - La vache

Publié le par FM

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.



285. Le Messager a cru en ce qu'on a fait descendre vers lui venant
de son Seigneur, et aussi les croyants: tous ont cru en Allah, en Ses
anges, à Ses livres et en Ses messagers; (en disant): "Nous ne
faisons aucune distinction entre Ses messagers". Et ils ont dit:
"Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon.
C'est à Toi que sera le retour".



286. Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.
Elle sera récompensée du bien qu'elle aura fait, punie du mal qu'elle
aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou
de commettre une erreur. Seigneur! Ne nous charge pas d'un fardeau
lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur! Ne
nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes,
pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître,
accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles.



Sourate 2. La vache (Al-Baqarah)

Publié dans Ayaats

Commenter cet article