Allonger Al-Adhan

Publié le par FM



Quel est le jugement sur l'adhan quand le muadhin prolonge certains sons, comme "Allahu Akbar" "Allahu Akbar" ?



Si le muadhin ajoute des lettres complémentaires à l'adhan changeant ainsi le vrai sens arabe, l'adhan n'a en réalité pas été fait de sa manière légiférée.

Le messager d’Allah a dit : « Quiconque accomplit une action sur laquelle il n’y a pas notre ordre, alors elle est rejetée » Sahih Muslim n°4468 (6/242 de Sharh An-Nawawi)



Cependant, s'il y a un son supplémentaire à un des mots de l'adhan, un complément qui ne change pas son sens, alors ce son supplémentaire est considéré comme un changement et le muadhin n'a pas correctement accompli son devoir. Un tel adhan est acceptable, mais le muadhin perd la récompense pour son manque de souci de la façon appropriée d’exécuter al-adhan.



L'imam et la communauté dans ce cas doivent chercher autre muadhin qui exécutera l'adhan avec son approprié, la prononciation légiférée, qui n'insérera pas de compléments dans l'adhan. Bien sûr je me réfère au deuxième scénario ici (c’est à dire : ajouts sans changement de sens).



Cependant, si l'adhan a été appelé selon le premier scénario mentionné (changement de sens), il n'est pas acceptable et doit être répété.

C'est le cas quand le sens a été changé de son sens original, comme il est trouvé dans le hadith. Voir Sahih Muslim n°848 (2/308-309 de Sharh An-Nawawi)

 

si c'est le cas, l'adhan n'a pas été appelé de la manière voulue et prescrite, donc l'adhan doit être répété et Allah est plus savant.



Dans ces deux cas spécifiquement ("Allahu Akbar" "Allahu Akbar"), le sens de l'adhan n'a pas été changé, donc l'adhan ne doit pas être répété et Allah est plus savant.






Shaykh Muhammad 'Umar Bazmul

Article tiré du site bakkah.net

Source : cassette enregistrée avec la connaissance et la permission du shaykh, fichier n°AAMB012, daté 1423/6/25.

Traduit par les salafis de l’Est


Publié dans La Prière

Commenter cet article