La prière mortuaire - Salât al-Djanâzah - pour les hommes et pour les femmes

Publié le par FM

L’obligation de la prière pour les morts [al-Djanâzah] s’impose t-elle aux hommes particulièrement ou concerne t-elle tous les musulmans, [c’est-à-dire] les hommes et les femmes à la fois ?

La prière pour le mort est une obligation communautaire [Fardh Kifâyah], et si une partie parmi elle l’accomplit, les autres en sont dispensés.

Si l’ensemble la délaisse sciemment, ils commettent un péché.

Elle ne concerne pas les hommes particulièrement ; plutôt la prière du mort [Salât al-Djanâzah] est légiférée pour les femmes et les hommes, mais le fondement [sur la question] est que les hommes en sont les principaux concernés.

Aussi, les femmes ne doivent pas participer au convoi funèbre compte tenu de ce qui a été authentifié du dire de Umm ‘Atiyah : « Il nous était interdit de suivre les convois funèbres, sans toutefois que cette interdiction soit de rigueur. » Rapporté par al-Bukhârî et Muslim.

Selon une version : « Le Messager d’Allâh nous a interdit ...

Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, Vol-8 p.417-418

Publié dans Le testament

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article