Al-Khul (le divorce)

Publié le par FM




Al-Khul est défini par les savants comme ayant le même sens qu’enlever son vêtement. Cela signifie que la femme cherche à retirer (c'est-à-dire le divorce) son mari d'elle. Cette compréhension vient de la Parole d'Allah :




 On vous a permis, la nuit d’as-Siyam, d’avoir des rapports avec vos femmes; elles sont un vêtement pour vous et vous un vêtement pour elles.

Sourate Al-Baqara, verset 187



La compréhension légale du terme (khul) implique que la femme paye à un homme (son mari) une certaine somme d'argent pour mettre fin à leurs noces. Si l'argent (propriété) n'est pas échangé alors le khul est incomplet et nul.



Dans l’ensemble le khul est sanctionné selon la loi islamique sauf s’il est fait correctement et est demandé pour des raisons justes.


Les raisons valables pour khul varient selon les circonstances, mais en général les quelques raisons valables pour le khul sont :



1. Le mari a d'un tempérament dur


2. Il est dur avec (abuse de) sa femme


3. La femme craint qu'en restant avec lui, elle n'établisse pas les préceptes d'Allah dans ce qu'Il lui a rendu obligatoire, comme l'amour mutuel et le bon rapport (avec son époux).



Le khul qui est interdit et que nous avons décrit d’après les paroles du messager d'Allah, est celui qui est fait sans raison religieuse, morale ou raison valable.


Ce type de khul mène une femme au nifaq (l'hypocrisie), parce qu'elle dédaigne les lois d'Allah en ce qui touche à l'amour mutuel et aux bons rapports (avec son époux).


Pour une clarification plus complète sur les lois se rapportant à cette question, référez-vous aux livres vérifiés de Fiqh et demandez aux savants quand vous ne savez pas.

 

 

Source : Recherche effectué par notre chère soeur  "oum-ibrahim " du site Darwa.com

Publié dans Divorce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article