Le cas de Celui qui déliberement n'accomplit pas la prière en son temps

Publié le par FM

 

Le cas de Celui qui déliberement n'accomplit pas la prière en son temps, doit-il rattrapper cette prière manquée ?

Les gens de sciences ont divergés concernant le cas de cette personne qui volontairement n'accomplit pas la prière à l'heure, et qui ne l'accomplit qu'une fois le temps de cette prière depassé :

La majorité des savants affirment que cette personne doit rattrapper cette prière manquée, Un autre groupe de savants, avec des arguments trés solides affirment que cette personne ne doit pas la rattrapper, mais elle doit se repentir , multiplier les demandes de pardons et les prières surerogatoires afin de compenser ce méfait.


Ibn Qayoum Al-Djawziya rapporte que des savants parmi eux Abou Hanifa, Malik et Chafi' ont dit que celui qui intentionnellement a manqué une ou plusieurs prières obligatoires doit les rattrapper. As-salat wa Houkm Tarkiha.p 54



Al-Hafdih Abou 'Omar Ibn 'Abdelbar était également de cet avis.



Cheikh Al-Albani mentionne que cet avis est celui suivie par la majorité des savants. Ta'liqat radiyat 'Ala Rawdati Nadiyat vol 1 p 356


D'autres savants affirment que celui qui intentionnellement n'accomplit pas la prière à son temps ne doit pas la rattrapper.



On distingue deux avis chez ce dernier groupe de savants

Première avis

L'avis de certains gens de sciences est que celui qui sans excuses valables accomplit par exemple l'Assr à l'heure du Maghreb ou bien Soubh aprés le lever du soleil, ou bien celui qui attend la nuit pour rattrapper les prières manquée de la journée, est consideré comme ayant abandonné la prière, par conséquent c'est un mécréant (Kafir).

Et S'il se repent, il ne devra pas rattrapper sa prière manquée notament parceque le repentir éfface les pechés qui le precede mais aussi parceque la personne ne rattrappe pas les prières qu'elle n'a pas accomplit lorsqu'elle était mécreante. Voir Fatwa wa Maqalat de Cheikh AbdelAziz Ibn Baz vol.1


" Le déllaissement de la prière du Soubh jusqu'au lever du soleil à cause de la paresse, sans sans excuse comme le fait d'avoir oublié ou de s'être endormi, constitue une mécreance Majeure d'aprés l'avis le plus authentique chez les savants, de ce fait le jeûne de cette personne n'est point valide {..} " Fatawa Lajna Da Ima Vol 6 43

Deuxième avis

Ibn Salih Al-Bassam rapporte : " Un groupe parmi les salafs affirment que Celui qui intentionnellement abandonne la prière jusqu'à ce que son temps ce termine ne peut jamais la rattrapper, Il doit dans un premier temps se repentir sincerement à Allah et augmenter les demandes de pardon ainsi que les prieres surerogatoires. Charh 'Oumdatoul Ahkam vol 1 p 187

Cet avis est celui adopté par de grands savants comme Ibn Hazm, Daoud adh-dhahiri, Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya, Ibn Qayoum Al-Djawziya et parmi les contemporains Cheikh Al-Albani, Cheikh Otheimine ainsi qu'Ibn Salih Al-Bassam l'auteur du commentaire de 'Umdatoul Ahkam :

Hassan Al-Basri a dit " Celui qui delaisse volontairement une seule prière obligatoire ne doit pas la rattrapper Thamar Moustatab vol 1 p 106


Ibn Hazm a dit : " Celui qui abandonne la prière intentionnellement jusqu'à ce que son temps finisse ne peut jamais la rattraper, alors il doit compenser son méfait par la bienfaisance et les prières surrérrogatoire, afin qu'il compense sa balance le Jour Dernier, alors qu'il se repente et qu'il demande pardon à Allâh " Al-Muhalla d'Ibn Hazm p 319 vol 2


Il dit encore : " Certe Allah ta'ala a donné à chaque salat obligatoire un temps bien determiné, Chaque prière rentre dans un temps determiné et elle devient nul dans un temps determiné. Et il n'y a aucune difference entre une personne qui effectue sa prière avant son temps et celle qui l'effectue aprés son temps, en effet ces deux personnes ont executé leur prières hors du temps légal.

En plus, le fait d'affirmer que la personne peut accomplir la prière manquée intentionnellement serait une sorte de nouvel législation, or il n'y a qu'Allah qui legifere au moyen de son prophète, donc s'il était obligatoire pour celui qui deliberement abandonne la prière jusqu'a ce que son temps se termine de rattrapper cette prière manquée, Allah et son messager (nous l'aurait mentioné) {..}



 Certe Allah n'oublie pas Sourate Maryam, V.64



Et toute législation qui ne provient pas du coran ou de la Sounnah est nul. Al-Muhalla vol 2 p 235



Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya a dit: " Il n'accomplit pas les prières ratées intentionnelement, et s'il les accomplit ils ne lui seront pas accepté. Qu'il fasse plutôt plus d'oeuvres surérogatoire tel est l'avis d'un groupe parmi les Salafs tels que Abdourahmane un des compagnons de Chafi', Daoud et ceux qui l'ont suivie, Et il n'y a pas d'arguments qui viennent contredire cet avis mais bien au contraire les differents arguments viennent le soutenir " Charh 'Umdatoul Ahkam vol 1 p 188



Cheikh Al-Albani  dit : " En ce qui concerne celui qui accomplit sa salat hors de son temps legal, celui-là n'a pas d'éxcuse et ne pourra jamais rattraper cette prière manquée, Quant à l'oublieur et le dormeur, ces deux personnes sont juridiquement éxcusées, ce qui leur est demandé est simplement d'executer la prière dès qu'ils s'en souviennent [..]." Thamar l-Moustatab Vol 1 P 106


Cheikh Mohamed Ibn Salih Al-Otheimine  dit : " L'Homme qui sans excuses retarde la prière jusqu'a ce que son temps ce termine et qui par la suite accomplit la prière manquée, la prière de cet homme est refusé, conformément à la parole du prophète

« Toute action non-conforme à nos enseignements (L'Islam) sera rejeté ».



Source : Tiré du site Darwa.com - du frère Abou Nawoufal (qu'ALLAH le rétribue)

Publié dans La Prière

Commenter cet article