La Moquerie de la Religion est de la Mécréance

Publié le par FM





La sixième sorte d'apostasie

Celui qui se moque de quoi que ce soit de la Religion du Messager salla Allahou aleyhi wa salam ou d'Allah le Très Haut sa récompense ou sa punition est l'incroyance.
( Mohammed ibn 'abdilWahhab rahimahou lah )

La sixième sorte d'apostasie est la moquerie de ce qu'Allah a descendu ou de quoi que ce soit avec lequel le Messager salla Allahou aleyhi wa salam est venu, même si cela concerne la Sunnah du Prophète, (sallallaahu ' alayhi wa sallam) ou les choses recommandées comme le siwak, le taillage de la moustache,le fait d'enlever les poils des aisselles ou encore le fait de se couper les ongles. Si une personne se moque de n'importe laquelle de ces choses elle devient mécréante. La preuve de ceci se trouve dans la Parole d'Allah Ta'ala :

"Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement: "Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer."

Dis: "Est-ce d'Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez? "


" Ne vous excusez pas: vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru". Sourate 9, Verset 65/66



Donc celui qui se moque de quoi que ce soit de ce dont le Messager est venu, que ce soit obligatoire ou recommandé, est un apostat de la Religion de l'Islam. Alors que pensez-vous de celui qui dit, "laisser pousser la barbe, tailler la moustache, le fait d'enlever les poils des aisselles, le lavage entre les doigts, ceux-ci sont des choses insignifiantes!" C'est exactement ce qui est signifié par la moquerie de la Religion d'Allah, le Puissant et Majestueux. Quand ils disent cette chose et s'ils savent (que celà fait partie de la Religion), alors ils ont apostasié, puisque cela rabaisse ce avec quoi est venu le Messager salla Allahou aleyhi wa salam .



Il est obligatoire d'avoir une grande éstime pour la Sunnah du Messager salla Allahou aleyhi wa salam et de la respecter.



Même si une personne tombe dans quelque opposition (à la Sunnah) en raison de ses passions, alors il doit toujours respecter la voie du Messager (sallallaahu ' alayhi wa sallam), respecter ses Traditions et respecter les narrations. Il ne doit pas dire, "Ceux-ci sont des choses insignifiantes."



La preuve est dans la Parole d'Allah le Très Haut :


"Dis : “Est-ce d'Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez ? ”


"Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru." Sourate 9, Verset 65/66



L'événement qui a mené à la révélation de ce verset était ce qui est arrivé a un groupe de gens qui était avec le Messager (sallallaahu ' alayhi wa sallam) pendant la Bataille de Tabouk. Ils étaient Musulmans. Pendant une réunion ils ont commencé à dire, "Nous n'avons jamais vu de tels récitants parmi les nôtres, les langues les plus fausses ( mensongères), les estomacs les plus avides, les plus lâche face à l'ennemi" Ils se référaient au Messager d'Allah (sallallaahu ' alayhi wa sallam) et à ses Compagnons.



Parmi eux était un jeune homme parmi les Compagnons qui était devenu furieux par ce discours et était allé transmettre de ce que ce groupe avait dit au Messager d'Allah salla Allahou aleyhi wa salam. Il a constaté que la révélation l'avait précédé (en informant le Messager).



Alors le groupe vint en faisant des excuses une fois qu'ils entendirent que le Messager avait pris connaissance de ce qui s'etait passé dans leur réunion. Un d'entre eux s'accrochait au harnais à l'avant du chameau du Prophète tandis qu'il salla Allahou aleyhi wa salam était en marche (sur son chameau), lui disant, "O Messager d'Allah! Nous parlions lâchement pour nous aider à passer le temps pendant le voyage! Nous n'avions pas prévu de moquerie, plutôt nous avions seulement eu l'intention de plaisanter." Le Messager (sallallaahu ' alayhi wa sallam) ne le regarda même pas, il lui a seulement récité ce verset :



"Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement: "Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer."

Dis: "Est-ce d'Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez? " 


Ne vous excusez pas: vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru."


Remarquez Sa Parole, "vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru."



Cela prouve qu'avant qu'ils n'aient prononcé ces mots (de moquerie) ils étaient Musulmans et quand ils les ont prononcés ils ont apostasié de l'Islam, bien qu'ils disent que c'était une plaisanterie. Ceci parce que les affaires de la Religion ne doivent pas etre prisent à la rigolade, donc Allah le Très Haut a déclaré qu'ils sont incrédules après avoir eu la foi. Nous demandons à Allah qu'Il nous en préserve.



C'est aussi la preuve que quiconque insulte Allah, Son Messager, Son Livre, quoi que ce soit du Quran, ou quoi que ce soit de la Sunnah du Messager (sallallaahu ' alayhi wa sallam) apostasie de l'Islam, même s'il plaisantait.


Où sont ceux qui disent qu'il n'est pas apostat à moins qu'il ne le fasse destiner dans son coeur ? Ils disent, "si une personne a insulté Allah le Très Haut, le Messager, ou le Quran, nous ne passons pas de jugement basé simplement sur son énonciation ou son action." D'où obtiennent-ils ces déclarations et ces spécifications ? Allah le Très Haut les a jugés avec l'apostasie tandis qu'ils disaient :




"Nous ne faisions que bavarder et jouer."

Ils étaient croyants en Allah et en Son Messager, des gens du tawhid, cependant, une fois qu'ils ont prononcé ces mots, Allah a dit :



"Vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru."



Et Il n'a pas dit, "si vous aviez vraiment cru cela." Nous demandons à Allah qu'Il nous en préserve.



Donc il est obligatoire que les choses soient mises à leurs places appropriées et que nous n'ajoutons pas de choses, les enlevons, ou spécifions les textes de nos propres personnes. Allah n'a pas demandé à propos de ce qu'ils ont cru, Il n'a pas mentionné non plus qu'ils ont cru (ce qu'ils ont dit), plutôt Il a declaré sur eux l'apostasie après qu'ils aient eu la foi :



"Vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru."



Il a basé cette "décision" sur une déclaration. Il a basé cette "décision" sur la moquerie et Lui ne l'a pas spécifié avec ces spécifications. Si une personne parle avec un mot d'incrédulité sans y être forcé, donc on le juge avec l'apostasie. Cependant, s'il a été forcé , alors il n'a pas apostasié dans ce cas.


Shaykh Saalih Al-Fawzaan


Source : les Choses qui Annulent Son Islam


Cet article a été pris de BAKKAHNET (www.bakkah.net)

ahloulhadith.typepad.com puis Fourqane.com

Commenter cet article