- La prière du vendredi -

Publié le par FM

 

La religion musulmane aime le rassemblement et y incite, et elle déteste la division et s’en écarte. L’Islam n’a laissé aucun domaine d’échange mutuel, d’harmonie et de rassemblement entre les musulmans, sans y inciter et l’ordonner.

Le vendredi est un jour de fête pour les musulmans.

Durant ce jour, ils accourent à l’invocation d’Allah et à sa glorification, ils se rassemblent dans les maisons d’Allah (les mosquées), délaissant la vie d’ici-bas et ses préoccupations, afin de prier pour Allah une des prières obligatoires et d’écouter les conseils des prêcheurs, les orientations des savants, pendant le sermon. Ce sermon du vendredi est un cours hebdomadaire dans lequel le prêcheur insiste sur l’unicité d’Allah auprès des auditeurs, incite leurs cœurs à l’amour de cette unicité et insuffle dans leurs âmes l’amour d’Allah et de Son Messager, et l’obligation de leur obéir. Allah Le Très Haut dit :

{Ô vous les croyants ! Lorsque l’on appelle à la prière du vendredi, accourez à l'évocation d’Allah et cessez tout commerce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous
saviez ! Puis quand la prière est achevée, dispersez-vous sur terre et recherchez les bienfaits d’Allah. Et invoquez souvent Allah, afin que vous réussissiez.}
(Le Vendredi, v.9-10)

 


Elle est obligatoire pour tout homme musulman, pubère, libre et résident (non-voyageur).1 Le Prophète – Prière et Salut sur lui – l’a toujours accomplie et a été très dur avec celui qui la délaisse, il dit : « Que ces gens qui n’assistent pas aux prières du vendredi cessent, sinon Allah scellera leurs cœurs et ils seront comptés parmi les insouciants. » Rapporté par Muslim.


Il dit également : « Celui qui délaisse trois prières du vendredi par négligence, Allah scelle son cœur. » Elle est constituée de deux cycles, que le musulman accomplit en suivant l’imam, au sein de l’assemblée des musulmans.

La prière du vendredi n’est valable qu’en assemblée, là où les musulmans se rassemblent et où leur imam fait son sermon. Il leur porte conseil et les oriente. Il est interdit de parler pendant le sermon, même dire à son voisin : « Chut ! » ou « Tais-toi ! » est considéré comme une parole futile.

 

 

 

 

 

‘Abdullah Ibn Ahmed Ibn ‘Ali El-Zayd
Traduit par Abu Ahmed

Source : islamhouse.com

Publié dans La Prière

Commenter cet article