La sorcellerie

Publié le par FM

 

Il existe trois sortes de sorcellerie



La sorcellerie, semble aussi vieille que l’humanité. On en trouve trace dans les civilisations les plus anciennes. Tous les prophètes envoyés par Allah à une nation se firent insulter de magiciens ou de possédés. Allah dit dans le saint Coran :[ Ainsi, aucun Messager n’est venu à leurs prédécesseurs sans qu’ils n’aient dit : « C’est un magicien ou un possédé » ! ][ S51, v52 ]



La sorcellerie se divise en trois catégories :

- Sorcellerie figurée.

- Sorcellerie d’illusion ou encore de prestidigitation.

- Sorcellerie réelle.



La première catégorie se base sur des arcanes chimiques, sur la légèreté de la main et la capacité de tromper et de mentir sur les faibles d’esprit. Elle est connue à notre époque par le charlatanisme. Ceux qui pratiquent ce genre de magie n’ont pas, dans la majorité des cas, de lien direct avec les diables comme ceux qui pratiquent la magie réelle. Mais plutôt le savoir-faire et la connaissance des propriétés des matières chimiques, des arcanes, du caractère des gens et la manière de les influencer et de les tromper.


Exemples de tours de Sorcellerie figurée :

Sortir la fumée du corps du patient

Le charlatan se base ici sur une vérité scientifique et chimique : Lorsque l’on brûle la matière se trouvant sur le grattoir d’une boite d’allumettes dans un métal tel que l’aluminium ou le nickel, il en résulte une matière épaisse marron qui se transforme en fumée lorsqu’elle est en contact avec une surface humide. Le charlatan prend un verre d’eau dans lequel il lit des versets coraniques, mouille ensuite la main du malade et la frotte avec sa main qui contient la matière marron ce qui provoque une fumée qui dure quelques instants ; il dit alors au patient : « la maladie t’a quittée. »



Souffler sur un bout de tissus et y mettre le feu

Le charlatan se base encore une fois sur une matière chimique : le phosphore qui s’enflamme au contacte de l’air. Lorsqu’une personne consulte le charlatan pour une maladie quelconque, ce dernier passe un bout de tissu sur le corps comme s’il récupérait la sueur du malade, ensuite il le met dans une boite fermée dont les parois sont enduites de phosphore puis demande au patient de répéter quelques versets avec lui. Il ouvre rapidement la boite et demande au malade de souffler. Le chiffon s’enflamme directement. le charlatan lui fait croire alors qu’il était atteint de la maladie du feu et qu’elle vient de sortir de sa bouche.



L’œuf pourri

Le charlatan demande à son client d’aller acheter un œuf chez le commerçant le plus proche. Ce dernier qui s’est l’associé au charlatan avait déjà injecté dans l’œuf une solution noire comme l’encre par exemple. Le charlatan casse l’œuf devant le patient après avoir lu quelques versets et lui dit que la maladie est passé dans l’œuf, ce qui explique sa couleur.



L’écriture avec l’ancre magique

Cette ruse est basée sur une arcane chimique dans laquelle on utilise le jus de citron ou le jus d’oignon. Le charlatan s’en sert pour écrire sur du papier blanc se qu’il veut faire croire ou écrit le nom d’une maladie en particulier, ensuite il place la feuille sur la poitrine du malade et lui demande de fermer les yeux et de répéter avec lui quelques versets pour le tromper. Il prépare ensuite des braises et y met de l’encens puis passe la feuille au-dessus. Lorsque la feuille chauffe l’écriture apparaît. Il fait croire ainsi au client que les esprits connaissaient sa maladie et l’ont écrite.



Enflammer le sucre

Le charlatan met dans la moitié du plat du sucre et dans l’autre moitié une substance blanche ressemblant au sucre : le chlorate de potassium. Il présente la moitié du plat contenant le sucre avec adresse et rapidité pour certifier au client que le plat contient bien du sucre puis dirige une baguette enduite d’acide sulfurique dans la partie contenant le chlorate de potassium qui s’enflamme immédiatement. Le client croit alors qu’il a enflammé le sucre avec un simple coup de baguette magique.

Dans la deuxième catégorie le magicien utilise deux choses importantes par lesquels il peut agir sur l’imagination de l’ensorcelé comme il veut, il lui fait voir ce qu’il veut, c’est deux choses sont : l’ensorcellement des yeux et l’épouvantement.



Exemples:

1- Le magicien rassemble les gens autour d’une vache ou d’une chamelle puis ensorcelle leurs yeux. Il stationne au niveau de la tête une fois puis au niveau de la partie postérieure une autre fois. Par l’influence de la magie, les gens croient qu’il rentre par la bouche et ressort par le derrière de l’animal.



2- Ce que font les clowns comme mensonge et tromperie: faire rentrer un œuf par la bouche et le faire ressortir par l’œil, avaler une quantité de lames de rasoirs reliés par un fil ou mettre une femme dans une boite qu’on transperce par la suite de plusieurs épées sans que la femme ne soit atteinte.



3- Certains escroqueurs remplissent des valises de feuilles blanches que l’ensorcelé croit être de l’argent ( à blanchir). Le magicien l’attire en lui disant : « je te donne cent mille contre dix mille » et l’ensorcelé se fait avoir. Après quelques heures l’influence de la magie disparaît les cent mille deviennent des feuilles blanches sans valeur.



4- Le magicien influence la pensée de la personne qui se soumet à lui et lui donne tout son argent de plein gré. Lorsque le pouvoir de la magie disparaît, l’ensorcelé découvre qu’il a été envoûté et volé.

Dans la troisième catégorie, le sorcier utilise des incantations, des talismans, des sorts sataniques et des nœuds qui ont une forte influence dans les cœurs, les corps et les esprits



Exemples:

1- On envoie au sorcier une chose appartenant à la personne que l’on désir ensorceler tel un morceau de ses vêtements, ses cheveux ou ses ongles. Si cela est impossible, le sorcier se contente du nom de sa mère pour pouvoir trouver un signe par lequel il relie le sort et l’ensorcelé. Le sorcier fait des nœuds contenant la trace de l’ensorcelé et lit ensuite ses formules sataniques par lesquelles il demande l’aide aux mauvais esprits. Ces satans qu’il adore et auxquels il obéit en dehors d’Allah, l’aident et lui mettent à disposition des mauvais esprits qui s’attachent au corps de la personne visée. Le Satan attaché à l’ensorcelé s’appelle “le serveur de la magie”. Il l’accompagne jusqu’à ce qu’il trouve l’occasion propice pour pénétrer dans son corps et ne le relâche plus jusqu’à ce que le sort soit annulé et les nœuds défaits. Les nœuds attachés aux feuilles contenant les formules sataniques sont mises dans un endroit proche ou lointains de l’ensorcelé.

Aïcha la femme de Mohamed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a rapporté que ce dernier avait été ensorcelé au point qu’il s’imaginait avoir fait une chose qu’il n’avait pas faite. Or, un certain jour qu’il était chez moi (dit-elle), il invoqua Allah à plusieurs reprises, puis il me dit : « Oh Aïcha, sais-tu qu’Allah vient de me donner la décision que je lui avais demandée.- Et comment cela, ô envoyer d’Allah, demandais-je.- Deux hommes, me répondit-il, vinrent à moi ; l’un s’assit à mon chevet, l’autre à mes pieds. Puis l’un d’eux dit à son compagnon : « De quoi souffre cet homme ? - Il a été ensorcelé.- Qui l’a ensorcelé ? - Lebid ben El Asam, le juif des Benou Zoraïq. -Et sur quoi ? - Sur un peigne, une mèche de cheveux et l’enveloppe d’une spathe de palmier mâle.- Ou sont ces objets ? -

Dans le puits de Dzou Arouan. » Le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) accompagné d’un groupe de ses compagnons, se rendit au puits; il le vit entouré de palmiers. Revenant alors auprès de Aïcha, il dit : « Par Allah ! on aurait dit que son eau était une infusion de henné et que ses palmiers avaient des têtes de démon.- O envoyé d’Allah, demanda Aïcha, as-tu retiré ces objets ?- Non, répondit-il, parce qu’Allah m’avait soulagé et guéri et que j’ai craint de provoquer par-là une animosité contre les fidèles. » Ensuite il donna l’ordre de combler le puits. [Rapporté par Al Bokhari]



Verdict de l’islam concernant la sorcellerie et la peine du sorcier



Le jugement de la magie se scinde en deux parties



La sorcellerie réelle et la sorcellerie illusionniste

Ces deux sortes de magie ne sont réalisées qu’avec l’aide des chayatines (satans) et leur adoration par les actes et les paroles, que ce soit directement ou indirectement. Ces deux sortes de magie ne sont que mécréance et association à Allah -le Très Haut-. Il n’est pas permis au musulman de les apprendre ni de les enseigner.

Allah -le Très Haut- dit : [Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Salomon. Alors que Salomon n’a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone ; mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, qu’ils n’aient dit d’abord : « Nous ne sommes rien qu’une tentation : ne sois pas mécréant » ; ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse.

Or ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission d’Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ ce pouvoir ] n’aura aucune part dans l’au-delà. Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes ! Si seulement ils savaient ! (102)][ Al-Baqarah (2)]



[ Jette ce qu'il y a dans ta main droite; cela dévorera ce qu'ils ont fabriqué. Ce qu'ils ont fabriqué n'est qu'une ruse de magicien; et le magicien ne réussit pas, où qu'il soit ». (69)][ Ta-Ha (20)]



Personne ne peut soumettre ni posséder les djinns après l’invocation de Salomon (paix et bénédiction d’Allah sur lui) [ Il dit : « Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d’un royaume tel que nul après moi n’aura de pareil. C’est Toi le grand Dispensateur. »(35) ][ Sad (38)]



Quel est donc le secret de la relation qu’ont les magiciens avec les satans ? Les satans mécréants parmi les djinns choisissent la mécréance, l’association et les interdits ; Ibliss et son armée parmi les satans désirent et cherchent le mal [ Il dit encore : « Vois-Tu ? Celui que Tu as honoré au-dessus de moi, si Tu me donnais du répit jusqu’au jour de la Résurrection, j’éprouverai, certes, sa descendance, excepté un petit nombre [parmi eux] ». (62)][ Al-Isra (17)]. Lorsque l’âme ou l’humeur de l’être humain se pervertissent, ce dernier désire tout ce qui nuit et y éprouve un énorme délice. Lorsqu’il s’approche des satans par ce qu’ils désirent comme mécréance et association, l’homme doit leur remettre des “pots-de-vin” en échange de leur service: La relation est donc basée sur la mécréance.



Les satans ne répondent aux sorciers que lorsque ces derniers mécroient en Allah. La mécréance prend différentes formes selon les désirs des satans : L’écriture des versets coraniques avec l’urine ou le sang des menstrues ; jeter ou enterrer le coran dans les poubelles ou les toilettes après l’avoir déchiré ; consacrer aux diables certaines prières comme la prière de Fajr ou celle de l’Asr.



Cette mécréance est le prix de l’apprentissage de cette magie.

La peine légale « Hadd » de celui qui pratique la magie est la condamnation à mort. Le sorcier qui commet dans sa magie un acte qui fait sortir de l’Islam sera tué car il s’est détourné de la religion. Si sa magie a causé la mort de quelqu’un, on le tuera par loi du talion. Toutefois, il y a divergence au sujet de la peine légale de celui qui ne pratique pas dans sa magie quelque chose qui le fait sortir de l’Islam et qui n’a point tué.

L’avis le plus correct est qu’il soit tué en raison de son apostasie: tel est l’avis d’Abou Anifa, l’Imam Malick et l’Imam Ahmad ( qu’Allah leur fasse miséricorde ) car il est devenu mécréant à cause de sa magie ; la preuve : [Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Salomon. Alors que Salomon n’a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone ; mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, qu’ils n’aient dit d’abord : « Nous ne sommes rien qu’une tentation : ne sois pas mécréant » ; ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission d’Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable.

 

Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ ce pouvoir ] n’aura aucune part dans l’au-delà. Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes ! Si seulement ils savaient ! (102) ][ Al-Baqarah (2)]

Dans le sahih d’Al-Bokhari : Bajala Ben Abda a dit : « Omar Ben Al-Khattab (qu’Allah l’agrée) a écrit : Tuez tout magicien et toute magicienne ; nous en avons tué trois. »

Selon Jundub, le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « la punition du sorcier est un coup d’épée.» [Rapporté par Tirmidhi]

Selon l’Imam Malick dans Al-Mouwatta, il a été certifié que Hafsa la mère des croyants (qu’Allah l’agrée) avait ordonné de tuer une esclave qui lui appartenait pour l’avoir ensorcelé ; elle fut exécutée alors.



La magie figurée

Comme il a été démontré auparavant ce genre de magie est une sorte de tromperie qui se base sur l’habilité et la légèreté de la main. Il n’atteint pas le degrés de mécréance, donc dans ce cas, le sorcier peut ne pas être tué mais seulement punis.



Consulter les sorciers et les devins

La consultation des sorciers et des devins est devenue monnaie courante de nos jours, en effet de nombreux musulmans veulent causer du mal et tenter leurs frères dans l’islam. Faire du mal et affecter un musulman est un péché énorme. Allah -le Très Haut- dit : [ Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident. (58)][ Al-Ahzab (33)] [ Ceux qui font subir des épreuves aux croyants et aux croyantes, puis ne se repente pas, auront le châtiment de l’enfer et le supplice du feu.(10)][ Al-Buruj (85)]

Abou Mass’oud a dit : « Le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a déclaré illicite le prix du chien, la dot de la femme adultère et les honoraires des magiciens. »[Rapporté par Al Bokhari]

Abou Horaira (qu’Allah l’agrée) a rapporté que l’envoyé d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « le musulman est le frère du musulman: il ne doit ni le trahir, ni le mentir ni tarder à le secourir. La personne du musulman est sacrée pour tout musulman comme ils le sont : son bonheur, ses biens et son sang. La piété se trouve là (et il montra le cœur). Il suffit à un homme de commettre un acte de mal envers son frère en le méprisant » [Rapporté par Al-Tirmidhi]

Le pire, c’est que le mal ne se restreint pas aux frères dans l’islam mais affecte les proches parents. On trouve alors des mères qui ensorcellent leurs fils pour qu’ils ne se détournent pas d’elles en faveur de leurs épouses ou des femmes qui ensorcellent leurs maris pour qu’ils ne les quittent pas. Tout cela est une ignorance de leur part et un embellissement de leur acte par satan. Ils ignorent que la magie a des conséquences douloureuses hormis celles qu’ils désirent comme par exemple des maux de tête qui ne peuvent pas être calmés même si l’on prend les plus fort antalgiques, des douleurs dorsales et d’articulation, l’insomnie, des dépressions ou des maux de ventre si le sort était mis dans la boisson ou la nourriture…

On rapporte que Aïcha (qu’Allah l’agrée) a dit : « Certaines personnes ayant interrogé l’Envoyé d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur lui) au sujet des devins en obtinrent la réponse suivante : « Leurs paroles n’ont aucune valeur.- Mais, ô l’Envoyé d’Allah, répliquèrent-ils, il arrive par moments qu’ils nous rapportent des choses qui se vérifient.- Ces paroles vérifiées, repartit l’Envoyé d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur lui) ils les tiennent par surprise des génies qui les jettent dans l’oreille de son maître (le devin) et ceux-ci les mélangent avec cent discours mensongers. » [Rapporté par Al Bokhari]

Le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Celui qui consulte un devin au sujet de quelque chose et le croit, ses prières ne seront pas acceptées pendant quarante jours.» [Rapporté par Moslim]

Selon Abou Horaira (qu’Allah l’agrée) le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Celui qui consulte un devin ou un sorcier et le croit, il a mécru en ce qui a été descendu sur Mohammad (paix et bénédiction d’Allah sur lui) [Rapporté par Ahmad]



Deux sortes de personnes consultent les sorciers et les devins

Ceux qui les consultent en sachant que leur but ne peut être réalisé qu’avec l’aide des chayatines (satans) et le rapprochement vers eux en mécroyant en Allah. S’ils acceptent cela et appliquent ce qu’on leur demande, nul doute qu’ils ont mécru car on peut leur ordonner de participer à la mécréance et à l’association en égorgeant pour satan.



Ceux qui les consultent en ignorant leur manière de faire et que l’association et la mécréance sont derrière tout cela. Ceux-là, tombent dans deux dangers

a- Ils ne sont pas à l’abri de la ruse du sorcier lui-même.

b- Ils rentrent dans le cadre du hadith cité auparavant.

Sorcellerie!

 

                                                                           

- Comment soigner la magie -

 




Il y a deux sortes de soins:

1- Dans un hadith de Jabir (qu’Allah l’agrée) le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) fut questionné au sujet de “An-nochra” il répondit: « Elle fait partie de l’œuvre de satan.» [Rapporté par Ahmad et Abou-Dawud]



“An-nochra” : c’est enlever l’effet de la magie par la magie. Cela ne peut être réalisé que par l’approche des chayatines car satan ne leur obéit que lorsqu’ils lui obéissent en mécroyant en Allah. Cette sorte est sans aucun doute interdite car c’est une mécréance et une association. Elle n’engendre que le mal. Toutefois, elle peut calmer la souffrance de l’ensorcelé pour faire croire qu’il est guéri et l’inciter à réaliser ses vœux qu’il a promis, à récidiver et à faire d’autres offrandes aux chayatines.



2- C’est le soin légal par l’islam : “Ar-rokya” avec le coran, les invocations tirées de la sounna authentique et les médicaments licites comme l’eau de Zam-Zam, la nigelle, les feuilles de jujubier d’Orient, l’huile d’olive, les dattes de Médine et le miel.



Le coran

                                                                           

- Al-Fatiha (1) -

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le très Miséricordieux.

 

(1) Louange à Allah, Seigneur de l’univers.

(2) Le Tout Miséricordieux, le très Miséricordieux.

(3) Maître du Jour de la rétribution.

(4) C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.

(5) Guide-nous dans le droit chemin,

(6)le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.


Je cherche protection auprès d’Allah, l’Audient et l’omniscient contre satan le maudit

                                                                           

- Al-Baqarah (2) -

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le très Miséricordieux.

 

 Alif, Lam, Mim

(1) C’est un Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux,

(2) qui croient à l’invisible et accomplissent la Salat et dépensent [ dans l’obéissance à Allah ], de ce que Nous leur avons attribué

(3) ceux qui croient à ce qui t’a été descendu ( révélé ) et à ce qui a été descendu avant toi et qui croient fermement la vie future

(4) Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent (dans cette vie et dans la vie future)

[Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Salomon. Alors que Salomon n’a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone ; mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, qu’ils n’aient dit d’abord : « Nous ne sommes rien qu’une tentation : ne sois pas mécréant » ; ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse.

Or ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission d’Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ce pouvoir] n’aura aucune part dans l’au-delà. Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes ! Si seulement ils savaient !

(102) Et s’ils croyaient et vivaient en piété, une récompense de la part d’Allah serait certes meilleure. Si seulement ils savaient ! (103)][ Al-Baqarah (2)]



Nul doute que le Coran en entier est une“ rokya” et une guérison pour les croyants Allah -le Très Haut- dit : [ Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes. (82)][ Al-Isra (17)]



(Si Nous avions fait un Coran en une langue autre que l’arabe, ils auraient dit : « Pourquoi ses versets n’ont-ils pas été exposés clairement ? quoi ? Un [Coran] non-arabe et [un Messager] arabe ? » Dis : « Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison ». (44) ) [Fussilat (41)].


C’est pour cela que l’énumération de quelques sourates et versets suffira.



[ Al-Baqarah (2): 163-164], [ Al-Baqarah (2): 255], [ Al-Baqarah (2): 275-276], [ Al-Imran (3): 18-19], [ Al-A’raf (7): 54-56], [ Al-A’raf (7): 117-122], [Al-Ihlas (112): 1-4], [ Al-Falaq (113): 1-5], [An-Nas (114): 1-6]



Les invocations tirées de la sounna authentique

1- Au nom d’Allah, je t’exorcise contre toute chose qui te nuit, du mal de tout esprit et du mauvais œil de l’envieux. Au nom d’Allah, je t’exorcise et Allah te guérit. [Rapporté par Ahmad et Moslim]



2- O Seigneur des hommes ! Ecarte le mal ! Guéris-le car tu es le seul qui guérit ! Il n’y a pas d’autre guérison que la Tienne et c’est une guérison qui ne laisse pas la moindre maladie. [Rapporté par Al Bokhari et Moslim]



3- Le malade met sa main sur l’endroit où il ressent la maladie et dit : « Au nom d’Allah (3 fois) je cherche protection auprès d’Allah et par Son pouvoir contre le mal que j’éprouve et que je redoute. (7 fois)» [rapporté par Ahmad et Moslim]



4- Le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) exorcisait ses neveux Al-Hassan et Al-Hussein par ces mots : « Je demande assistance aux paroles d’Allah contre tout démon et être venimeux et contre tout œil néfaste.» Il (paix et bénédiction d’Allah sur lui) disait aussi : « Votre père Ibrahim (paix et bénédiction d’Allah sur lui) exorcisait par ces mots ses deux fils Ismail et Ishaq (paix et bénédiction d’Allah sur eux). » [Rapporté par Al Bokhari]



L’eau de Zam-Zam avec les feuilles de jujubier d’Orient

Cueillir sept feuilles de jujubier d’Orient, les moudre, les mettre dans de l’eau de Zam-Zam et lire sur cette eau les“ rokya”et les versets au sujet de la magie. L’ensorcelé se lave quotidiennement avec cette eau après y avoir bu trois gorgées. Le traitement durera sept jours.



Le miel et la nigelle

Mélanger un kilo de miel pur avec une cuillère de nigelle en poudre, lire les“ rokya”et les versets au sujet de la magie et manger une grande cuillère chaque matin et avant de manger tout autre aliment. Ce remède est excellent pour les sorts jetés dans la nourriture ou les boissons.



L’huile d’olive

Lire sur une huile d’olive pure les“ rokya” et oindre le corps du malade avec cette huile quotidiennement avant de dormir.



Les dattes de Médine

Manger sept dattes le matin avant de manger tout autre aliment. Aucun sort ni venin ne causeront du mal à la personne qui fait cela par la grâce d’Allah. Le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « Celui qui débute sa matinée tout les jours par sept dattes “Ajwa”, aucun venin ni magie ne l’atteindra ce jour-là.» [Rapporté par Al Bokhari et Ahmad]





L’histoire de la magie en occident

Pour les non-musulmans la sorcellerie est un ensemble des opérations magiques du sorcier. étymologiquement «diseur de sort», le sorcier est lié au diable par un pacte et se rend aux assemblées nocturnes du shabbat; accusé de faire intervenir les forces surnaturelles mauvaises pour nuire à autrui. Ses comportements, ses vêtements, ses agissements font aussi de lui un individu à part. La magie et la sorcellerie utilisent toutes sortes d’objets impurs et répugnants, tels que les ossements des cadavres, le sang menstruel.

Le rituel magique est fait d’une accumulation de recettes bizarres. Jusqu'au XIIIe siècle, l'église nie l'existence des sorcières nocturnes, et les dames nocturnes sont réputées appartenir au monde des rêves. Les peines encourues étaient légères car c'était tomber dans les erreurs des païens et les pièges du Diable que de se laisser aller à de telles croyances. Satan était souvent ridiculisé dans les fabliaux au Moyen âge. Mais vers la fin de la période médiévale se produisit un phénomène collectif où la croyance en Satan atteignit des proportions gigantesques, la sorcellerie fut prise au sérieux; on admit ses pouvoirs comme étant réels et comme provenant de Satan.

Au XIIIe siècle le ton change, les procès de sorcellerie passent aux tribunaux civils et la sorcellerie est assimilée à la pire des hérésies et passible de la peine capitale une femme fut jugée et exécutée par l'inquisition parce qu'elle reconnut avoir eu des relations sexuelles avec le Diable.

Un ordre des exorcistes apparaîtra dans la hiérarchie sacerdotale. Et, de ce fait, les cas de « possession » et les exorcismes ne cessèrent pas tout au long du Moyen âge. En 1484, la bulle d’Innocent VIII institutionnalisa la lutte contre les sorcières et, dix ans plus tard, parut le Malleus maleficarum, manuel de détection des cas de sorcellerie, dont la diffusion, favorisée par la récente découverte de l’imprimerie, fut immense (trente éditions en deux cents ans). C’est pourtant au XVIIe siècle que les épidémies de possession vont se multiplier, succédant aux épidémies de sorcellerie des siècles précédents. La chasse était surtout féminine car on brûlait 3 ou 4 femmes pour 1 homme.

On reprochait aux sorcières de pratiquer le maléficium, d'avoir établi un pacte avec le diable, d'être sous son pouvoir et d'entretenir des relations sexuelles bestiales avec lui. Surtout de pratiquer l'inceste, de dévorer des enfants nouveau-nés et de faire de leur chair, de leur sang ou de leurs os des breuvages dont se repaît leur secte.

La femme demeurera longtemps la figure de projection privilégiée. Déjà sous Ovide, les striges, oiseaux de nuit, et malfaisant, en lesquels certains êtres humains vivants ou morts pouvaient se métamorphoser. La sorcière était accusée de ses transformations magiques.

Parfois ce sera le chat, resté longtemps symbole de Satan. Dernière exécution pour sorcellerie en Angleterre au XVIIè siècle. La sorcellerie disparaît en tant qu’acte criminel au début du XIXe siècle. De nos jours, en Europe, les gens ont tendance à réserver, de plus en plus, le terme de magie à la magie blanche, et à appeler plutôt sorcellerie la magie noire, ce qui est évidemment faux puisque comme nous l’avons vu plus haut, sorcellerie et magie rentre dans le même cadre, ce qui les différencient c’est le degré de sorcellerie.

Omar Abu Ibrahim

Source : editions assia.net

Publié dans DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DYNO 30/10/2015 20:23

qui pêux maider a punir le papa de mes enfants detre partit et de mavoir tronper 10 ans de ma vie