Serments

Publié le par FM

Interdiction de jurer par un autre qu'Allâh, l'Exalté

3104. D'après 'Omar Ibn Al-Khattâb (رضي الله عنه), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Allâh, à Lui la puissance et la gloire, vous défend de jurer par vos pères".


Celui qui jure par Al-Lât et Al-'Uzzâ (deux idoles) doit témoigner à la suite l'unicité d'Allâh

3107. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : Celui qui jure et qui, en jurant, a dit : "Par Al-Lât!", devra dire : "Il n'y a d'autre divinité qu'Allâh". Quant à celui qui dit à son camarade : "Viens, que je parie avec toi", il devra faire une aumône (à titre d'expiation).



Celui qui fait un serment et trouve qu'il y a mieux à faire, qu'il fasse ce qu'il est mieux et expie son serment

3109. Abou Moûsa Al-Ach'âri a dit : Je vins trouver le Prophète (صلى الله عليه و سلم) à la tête d'un groupe d'Al-'Ach'ariyyûn pour lui demander de nous procurer des montures. "Par Allâh! dit-il, je ne vous procurerai pas de montures, car, je n'ai pas de quoi vous en procurer". Nous restâmes chez lui le temps qu'Allâh voulut, puis, un lot de chameaux capturés lui ayant été amené, il ordonna de nous donner trois chameaux aux bosses blanches. Quand nous fûmes partis, nous dîmes : "Allâh ne nous bénira pas, car nous sommes venus demander à l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) de nous procurer des montures, il a juré qu'il n'en a pas et pourtant il nous les a procurés". Nous revînmes vers le Prophète et nous lui informâmes de ce que nous avons dit, il nous répondit : "Ce n'est pas moi qui vous en ai procuré, c'est Allâh qui l'a fait. Par Allâh! Quant à moi, s'il plaît à Allâh! Je ne ferai pas un serment et trouvant ensuite qu'il y a mieux à faire sans que je l'expie et fasse ce qu'il vaut mieux".

3120. 'Abdourrahmân Ibn Samura (رضي الله عنه) a dit : l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) m'a dit : "Ô 'Abd Ar-Rahman ibn Samura, ne sollicite pas l'autorité, car si tu l'obtiens à la suite d'une sollicitation, tu en seras tenu pour entièrement responsable, tandis que si tu l'obtiens sans faire de démarches, on t'y aidera. Lorsque tu as juré de faire une chose et que tu juges qu'il y a mieux à faire, expie ton serment et fais ce qu'il y a de mieux".



La formule : "S'il plaît à Allâh"

3123. Abou Hourayra (رضي الله عنه) rapporte du Prophète le propos suivant : Salomon avait soixante femmes. Un jour, il a dit : "Cette nuit, je vais coucher avec elles toutes pour que chacune devienne enceinte d'un cavalier qui combattra dans la voie d'Allâh". Aucune de ses femmes ne devint enceinte, sauf une qui mit au monde un enfant à qui manque la moitié du corps. L'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Si Salomon avait ajouté (s'il plaît à Allâh), chacune de ces femmes aurait devenu enceinte d'un cavalier qui combattrait dans la voie d'Allâh".



Interdiction d'insister sur un serment susceptible de nuire aux siens si ce serment ne porte pas sur une chose interdite

3127. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Par Allâh, celui de vous qui persiste à tenir un serment nuisant à sa famille est plus coupable aux yeux d'Allâh que celui qui donne l'expiation qu'Allâh lui a imposée".



Serment de l'impie et façon de l'expier quand il embrasse l'Islam

3128. D'après Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), 'Omar Ibn Al-Khattâb (رضي الله عنه) dit : "Ô Envoyé d'Allâh, au temps de l'Ignorance (période antéislamique), j'ai fait le vœu de faire une retraite pieuse pendant une nuit dans la Mosquée Sacrée". - "Accomplis ton vœu", répondit le Prophète.



Gravité du péché que commet un homme quand il accuse son esclave d'adultère

3138. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), Abou Al-Qâsim (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui accuse son esclave d'adultère subira la peine prescrite au Jour de la Résurrection, à moins que l'accusation ne soit vraie".



On doit donner à manger au servant de ce qu'on mange, de l'habiller comme on s'habille et de ne le pas charger de ce qu'il ne peut pas supporter

3139. Abou Dharr (رضي الله عنه) a dit : Un jour, un affront s'éleva entre un de mes frères (serviteurs) et moi. Comme je l'injuriai par sa mère qui était étrangère, il alla trouver le Prophète (صلى الله عليه و سلم) pour se plaindre. Quand je rencontrai le Prophète (صلى الله عليه و سلم), il me dit : "Abou Dharr, tu es un homme en qui reste encore un brin d'antéislamisme". Je lui répondis : "Ô Envoyé d'Allâh, celui qui injurie les hommes, sera lui-même injurié par sa mère et son père". Le Prophète a dit : "Abou Dharr, tu es donc un homme en qui reste encore un brin d'antéislamisme : ce sont vos frères ces gens qu'Allâh a placés sous votre autorité. Nourrissez-les de votre nourriture, habillez-les comme vous vous habillez et ne leur imposez pas des tâches pesantes; mais, s'il vous arrive de le faire venez-leur en aide".

3142. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand le domestique de l'un de vous vient vous servir le repas qu'il a eu la peine de préparer, faites-le asseoir pour partager la nourriture avec vous. Au cas où il n'y aurait pas assez de nourriture, donnez-lui au moins une ou deux bouchées".


Récompense du serviteur quand il se montre loyal envers son maître et adore Allâh convenablement

3143. D'après Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'esclave qui est sincère vis-à-vis de son maître et qui se distingue par sa piété envers le Seigneur, aura une double récompense".

3144. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Lorsque le serviteur se montre loyal envers son maître, il recevra une double récompense".

3146. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Heureux est le serviteur qui meurt, après avoir bien adoré Allâh et loyalement servi son maître. Qu'il est heureux!"

 


Publié dans Sahîh Mouslim

Commenter cet article