- Enfants décédés en bas âge -

Publié le par FM


Quelle est le devenir des enfants décédés en bas âge, qu’ils soient enfants de croyants « moumimines » ou de polythéistes « mouchrikines » ?



Le devenir des enfants des croyants est le Paradis car ils sont sur la voie de leurs parents. Allah, Le Très-Haut, dit :


« Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivi dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent. Et Nous ne diminuerons en rien le mérité de leurs oeuvres, chacun étant tenu responsable de ce qu’il aura acquis. »  Sourate At-Tur, verset 21.



En ce qui concerne les enfants des non croyants, c’est-à-dire la cas d’enfants issus de parents non croyants (mécréants = Note Du Traducteur), la parole la plus authentique à leur sujet est la suivante : Allah est le plus Savant sur ce qu’ils auraient fait. Ils sont, donc, par rapport à leur statut religieux dans ce bas monde (« douniya »), au même niveau que leurs pères. Quant à leurs statut religieux dans l’au-delà (« akhirah »), Allah est le plus Savant sur ce qu’ils auraient accompli comme l’a indiqué le prophète , et Allah est le plus Savant en ce qui concerne leur devenir. Voilà ce que nous disons et, en vérité, ceci ne nous importe pas énormément.


Ce qui nous importe en revanche, c’est le statut religieux des enfants de polythéistes (associateurs) dans ce bas monde. Ils sont au même rang que les polythéistes (associateurs) en ce sens qu’on ne pratique pas le lavage rituel du mort sur eux et on ne leur met pas de linceul. On ne prie pas sur eux et ne sont pas enterrés dans les cimetières des « mouslimines » et Allah est le plus Savant.



Cheikh Mohammad Ibn salih al ’outhaymine, rahimahou Allah et traduit par Abu Abdillah

Source : Fatawi arkan al islam (Chapître : Fatawi al 3aqiida, question 298, page 529) 

Darwa.com

Publié dans Les Enfants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article