Destin

Publié le par FM

 

Création du fils d'Adam, sa part des biens de ce monde, son bonheur et son infortune

4781. 'Abdoullâh Ibn Mas'oûd (رضي الله عنه) a dit: L'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم), le sincère et le véridique, nous a dits: "La création de tout homme commence par l'agglomération du sang dans l'utérus de sa mère pendant quarante jours pour former une adhérence qui, après quarante autres jours, se transforme en embryon. Quarante jours après, Allâh lui envoie un Ange chargé de lui insuffler l'esprit, avec l'ordre d'écrire quatre choses (quant au fœtus) à savoir: sa part des biens dans l'ici-bas, la durée de sa vie, ses œuvres et sa destinée heureuse ou malheureuse. Aussi bien, continua le Prophète, par Dieu, l'Unique, il arrive que l'homme ait la conduite des élus jusqu'au moment où l'espace d'une seule coudée le sépare du Paradis. Mais alors ce qui lui a été inscrit intervient et il se conduit comme un damné méritant l'Enfer. Il arrive, par contre, que l'homme ait la conduite des damnés jusqu'au moment où l'espace d'une seule coudée le sépare de l'Enfer. Mais alors ce qui lui a été inscrit intervient et il se conduit comme un élu et entre, par conséquent, au Paradis".



4785. D'après Anas Ibn Mâlik (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: Certes Allâh - à Lui la puissance et la gloire - a confié l'utérus à un Ange qui dit: "Seigneur! Ceci est une goutte de sperme; Seigneur! Ceci est une adhérence; Seigneur! Ceci est un embryon". Lorsque Allâh veut alors créer un être, l'Ange demande: "Sera-ce un mâle ou une femelle, un misérable ou un heureux? Quelle sera sa part des biens de ce monde? Quel sera le terme de sa vie?". Et tout cela est inscrit alors qu'il est encore dans l'utérus.



4786. 'Alî (رضي الله عنه) a dit: Pendant que nous assistions à un enterrement à Bâqi' Al-Gharqad, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) vint à nous. Il s'assit et nous prîmes place autour de lui. Alors, baissant la tête, il se mit à frapper le sol d'un bâton qu'il tenait à la main et dit: "Il n'est aucun de vous, ou aucune âme qui vive, dont la place n'ait été fixée d'avance au Paradis ou en l'Enfer, et dont la destinée heureuse ou malheureuse n'ait été décidée". Un des assistants demanda alors: "Dans ce cas, ô Envoyé d'Allâh, ne devons-nous pas nous en tenir à ce qui nous a été prédestiné et renoncer à toute action personnelle". Le Prophète répliqua alors: "Celui qui est destiné à être du nombre des bienheureux, sera (fatalement) conduit à faire les actes des bienheureux, tandis que celui qui est destiné à être du nombre des réprouvés, sera (fatalement) conduit à faire les actes des réprouvés. Aux bienheureux, on rendra faciles les actes des bienheureux; et aux réprouvés, on rendra faciles les actes des réprouvés". Puis il récita ce verset: Celui qui donne et craint (Allâh) et déclare véridique la plus belle récompense Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur. Et quant à celui qui est avare, se dispense (de l'adoration d'Allâh) et traite de mensonge la plus belle récompense, Nous lui faciliterons la voie à la plus grande difficulté



4789. D'après 'Imrân Ibn Husayn (رضي الله عنهما), on demanda à l'Envoyé d'Allâh si l'on pouvait reconnaître ceux qui étaient destinés au Paradis de ceux qui étaient destinés à l'Enfer, le Prophète répondit: "Oui". - "Mais alors pourquoi les hommes œuvrent-ils?", demanda-t-on. - "A chacun sera facilité l'œuvre pour laquelle il a été créé", répliqua le Prophète.



Discussion entre Adam et Moïse

4793. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: Adam et Moïse menèrent la discussion suivante: - "Toi, dit Moïse, tu es notre père qui a causé notre perte et notre privation et qui nous a fait sortir du Paradis ?". - "O Moïse, répliqua Adam, toi qu'Allâh a choisi de préférence pour t'adresser directement Ses paroles et à qui Il a écrit de Sa main (les Tablettes). Oses-tu me blâmer d'une chose qu'Allâh m'a prescrite quarante ans avant de m'avoir créé?". - "Adam, répéta l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) par deux fois, réfuta ainsi Moïse".



On a inscrit au fils d'Adam sa part de l'adultère et d'autres péchés

4801. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Allâh a inscrit au fils d' Adam sa part d'adultère qu'il commettra inéluctablement d'une des façons suivantes: l'adultère des yeux est le regard lascif et celle de la langue est la prononciation des paroles licencieuses. L'âme cœur aime et désire, mais ce sont les parties génitales qui mettent cela à exécution ou non".



Chaque nouveau-né vient au monde sur l'état de la nature primordiale

4803. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Aucun enfant naît que suivant l'état de la nature primordiale (l'islam). Ce sont ses père et mère qui le rendent juif, chrétien ou mage, tout à fait comme une chamelle met bas des chamelons avec un corps et des membres parfaits, en avez-vous jamais vu, un chamelon sans oreilles ou sans nez?".



4808. Abou Hourayra (رضي الله عنه) a dit: Interrogé au sujet des enfants des polythéistes, l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) répondit: "Allâh sait mieux que personne quelles auraient été leurs œuvres".


Publié dans Sahîh Mouslim

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article